Agritrop
Home

Pourquoi une relation positive entre taille des exploitations et productivité au Burkina Faso ?

Bazie Yves Gérard, Le Cotty Tristan, Maître d'Hôtel Elodie, Ouattara Damien Oula, Sanou Audrier. 2020. Pourquoi une relation positive entre taille des exploitations et productivité au Burkina Faso ?. Economie Rurale (371) : pp. 37-58.

Journal article ; Article de revue à comité de lecture
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents jusqu'au 2 January 2022.
Use under authorization by the author or CIRAD.
595446.pdf

Télécharger (1MB) | Request a copy

Titre anglais : Why is there a positive relationship between farm size and productivity inBurkina Faso?

Liste HCERES des revues (en SHS) : oui

Thème(s) HCERES des revues (en SHS) : Economie-gestion

Abstract : La productivité à l'hectare des céréales est plus importante dans les exploitations agricoles de grande taille au Burkina Faso. Cette relation positive va à l'encontre du constat dominant estampillé dans la littérature économique comme la " relation inverse entre taille et productivité ". Cet article analyse l'interdépendance entre les productions de maïs et de coton pour l'accès à l'engrais comme facteur explicatif de la relation positive. Un modèle de production inspiré de Feder (1985) est appliqué à la production du maïs sous contrainte de crédit. Il établit que le rendement du maïs augmente avec la surface totale de l'exploitation, à condition que cet accroissement se traduise par une levée de la contrainte de terre cultivable en coton. La validité empirique de ce modèle est testée par la mobilisation de données ménages, de prix et de données pluviométriques au Burkina Faso sur la période 1995-2012.

Résumé (autre langue) : In Burkina Faso, grain productivity is higher in larger farms. This positive relationship goes against the dominant empirical finding known in the economic literature as the “inverse farm size-productivity relationship.” This paper analyzes the interdependence between maize and cotton production for access to fertilizer as an explanatory factor for the positive relationship. A production model inspired by Feder (1985) is applied to the production of maize under credit constraints. It states that maize yield increases with the total area of the farm, provided that this increase translates into a lifting of the cultivable cotton land constraint. The empirical validity of this model is tested using a combination of household, price, and rainfall data for Burkina Faso over the 1995–2012 period.

Mots-clés Agrovoc : Taille de l'exploitation agricole, Rendement des cultures, Productivité des terres, Zea mays, Gossypium, Contrainte, Donnée météorologique, Prix, Engrais

Mots-clés géographiques Agrovoc : Burkina Faso

Mots-clés libres : Productivité, Burkina Faso, Taille, Engrais

Classification Agris : E10 - Agricultural economics and policies
F08 - Cropping patterns and systems

Champ stratégique Cirad : CTS 2 (2019-) - Transitions agroécologiques

Auteurs et affiliations

  • Bazie Yves Gérard, Ministère de l'agriculture (Burkina Faso) (BFA)
  • Le Cotty Tristan, CIRAD-ES-UMR CIRED (FRA)
  • Maître d'Hôtel Elodie, CIRAD-ES-UMR MOISA (FRA)
  • Ouattara Damien Oula, Ministère de l'agriculture (Burkina Faso) (BFA)
  • Sanou Audrier, Ministère de l'agriculture (Burkina Faso) (BFA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/595446/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-03-05 ]