Agritrop
Home

Ecuador. Palma africana. Palmeras del Ecuador, Palmeras de los Andes, visite amélioration du 11 au 19 février 1999

Amblard Philippe. 1999. Ecuador. Palma africana. Palmeras del Ecuador, Palmeras de los Andes, visite amélioration du 11 au 19 février 1999. Montpellier : CIRAD-CP, 38 p. N° de rapport : CP_SIC 1117

Mission report
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID6638.pdf

Télécharger (3MB)

Abstract : L'évolution de la pourriture du coeur (PC) sur la plantation de Shushufindi et les ravages que cette maladie provoque en orient équatorien ne font que renforcer la nécessité d'augmenter les recherches sur ce sujet. Les résultats des essais montrent qu'actuellement les différences observées entre catégories dans le matériel E. guineensis ne seront pas suffisantes pour sélectionner du matériel à utiliser pour la replantation des zones détruites par la PC. L'installation en replantation de deux nouveaux essais visant à rechercher des sources de tolérance parmi différentes origines d'E. guineensis doit permettre de sélectionner le matériel à utiliser en extension dans cette zone. L'unique solution à court et moyen terme reste l'utilisation en replantation de l'hybride interspécifique entre E. guineensis et E. oleifera malgré son problème de stérilité partielle. Les observations réalisées indiquent que la production en tonnes de régimes des hybrides Coari x La Mé est supérieure à celle des E. guineensis mais que le taux d'extraction se situe à 17% ce qui reste relativement faible. La recherche des meilleurs hybrides F1, pour assurer une amélioration à moyen terme et réduire au maximum les contraintes de la pollinisation, sera poursuivie par l'installation d'un nouvel essai hybride qui devrait permettre de préciser la valeur du matériel Coari x La Mé en comparaison avec des hybrides d'origines diverses. La mise en place d'analyses globales de régimes permettra à la plantation de mieux connaître la teneur en huile que l'on peut attendre de ce type d'hybride. C'est en continuant l'introgression de la tolérance à la PC que nous pourrons un jour obtenir un matériel aussi productif que l' E. guineensis et tolérant à la PC. Ce programme nécessite la mise au point d'un test précoce permettant de s'assurer du maintien de la tolérance à chaque cycle d'amélioration. Le programme de recherche de marqueurs moléculaires de la tolérance à la PC est la voie qu'a choisi le CIRAD-CP mais il ne pourra être pleinement réalisé sans l'aide des plantations confrontées à cette maladie. Pour cela la poursuite des observations individuelles sur les back cross est importante pour sélectionner d'éventuels géniteurs pour la poursuite du programme d'introgression de la tolérance à la PC. La replantation des zones affectées par la PC avec des hybrides F1 du type Coari x La Mé a été entreprise en alternant des petits blocs d' E. guineensis pour assurer la pollinisation. Lors de la mission agronomie du CIRAD, la technique d'élagage pour favoriser l'émission d'inflorescences mâles sera étudiée. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Elaeis guineensis, Elaeis oleifera, Hybride f1, Amélioration des plantes, Résistance aux maladies, Pourriture, Replantation, Biologie moléculaire, Marqueur génétique, Épreuve sur la descendance, Expérimentation au champ

Mots-clés géographiques Agrovoc : Équateur

Mots-clés complémentaires : Pourriture du coeur

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding
H20 - Plant diseases

Auteurs et affiliations

  • Amblard Philippe, CIRAD-CP-PALMIER (FRA)

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/6638/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-09-18 ]