Agritrop
Home

La résistance à la pourriture brune des cabosses au Cameroun, en Côte d'Ivoire et au Togo. Bilan d'évaluation au champ

Cilas Christian, Berry Dominique, Paulin Didier, N'Goran Jeanne A.K., Djiekpor E.K.. 1999. La résistance à la pourriture brune des cabosses au Cameroun, en Côte d'Ivoire et au Togo. Bilan d'évaluation au champ. In : Efficacité de la production cacaoyère et la qualité du cacao au 21è. Actes = The efficacy of cocoa production and the quality of cocoa in the 21st century ; La eficacia da producao e a qualidade do cacau no seculo XX ; La eficacia de la produccion del cacao y la calidad del cacao en el siglo XXI : proceedings ; atas ; actas. Lagos : Cocoa Producers' Alliance, pp. 367-373. ISBN 9839906348 Conférence internationale sur la recherche cacaoyère. 12, Salvador de Bahia, Brésil, 17 November 1996/23 November 1996.

Paper with proceedings
[img] Published version - Anglais
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID6836.pdf

Télécharger (3MB)

Titre anglais : Pod resistance to black rot in the Ivory Coast, Cameroon and Togo : Results of field appraisal / Titre portugais : Resistencia dos frutos a podridao parda nos Camaroes, Costa do Marfim e Togo : Avaliacoes de campo / Titre espagnol : Resistencia de los frutos de cacaotero a la podredumbre negra en Camerun, Costa de Marfil y Togo : Resultados de un estudio en el terreno

Abstract : La pourriture brune des cabosses du cacaoyer, due à différentes espèces du genre Phytophthora, sévit dans toutes les zones de production. Avec plus de 50% de pertes de cabosses, l'Afrique centrale est la région la plus affectée par cette maladie. Le contrôle de Phytophthora spp. représente donc un enjeu majeur pour l'avenir de la cacaoculture mondiale. Depuis de nombreuses années, différents essais génétiques ont été installés dans des zones atteintes par cette maladie. Dans cette étude, un bilan de plusieurs essais conduits au Cameroun, en Côte d'Ivoire et au Togo est présenté. Des analyses génétiques sur les taux de pourriture observés en champs sont effectuées. Au Cameroun, le travail a porté sur un essai diallèle complet à géniteurs ; au Togo, les observations ont été conduites sur un essai diallèle triangulaire à 12 géniteurs ; en Côte d'Ivoire les données sont issues d'un plan factoriel dans lequel 16 parents femelles haut amazoniens sont croisés par 4 parents mâles bas amazoniens. L'analyse de ces différents plans de croisements permet de tirer des conclusions sur l'héritabilité de la résistance à la pourriture brune des cabosses. Ainsi, le taux de pourriture observé au champ a une héritabilité principalement additive dans tous les essais étudiés. Il est donc possible de classer les géniteurs suivant leur aptitude générale à la combinaison et de cumuler les caractères de résistance dans le cadre d'un schéme de sélection récurrent. Un certains nombre de clones communs ont été utilisés dans les différents essais étudiés, ce qui permet un clasement global des géniteurs. Dans les différents pays, les Trinitario présentent de plus fortes attaques que les Forastero. Le classement des géniteurs utilisés en Côte d'Ivoire est cohérent avec celui obtenu au Togo, bien que les agents pathogènes soient différents (P. palmivora en Côte d'Ivoire, P. megakarya au Togo). Une sélection peut donc déjà être appliquée conjointement entre ces différents pays et une mise en commun des résultats peut permettre une avancée rapide pour l'amélioration de la résistance à cette maladie. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : H20 - Plant diseases
F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Cilas Christian, CIRAD-CP-BIOMETRIE (FRA)
  • Berry Dominique, CIRAD-CP-CAFE (FRA)
  • Paulin Didier, CIRAD-CP-CACAO (FRA)
  • N'Goran Jeanne A.K.
  • Djiekpor E.K.

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/6836/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-09 ]