Agritrop
Home

Rôle et place de la recherche pour le développement des filières cotonnières en évolution en Afrique : actes du séminaire, 1er-2 septembre 1999, Montpellier, France

Deguine Jean-Philippe, Fok Michel, Gaborel Christian. 2000. Rôle et place de la recherche pour le développement des filières cotonnières en évolution en Afrique : actes du séminaire, 1er-2 septembre 1999, Montpellier, France. Montpellier : CIRAD, 237 p. (Colloques : CIRAD) ISBN 2-87614-383-6 Séminaire sur le Rôle et la place de la recherche pour le développement des filières cotonnières en évolution en Afrique, Montpellier, France, 1 September 1999/2 September 1999.

Proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID263778.pdf

Télécharger (15MB)

Abstract : Dans la phase de libéralisation que connaît l'Afrique francophone, les acteurs des filières cotonnières, d'horizons différents et de sensibilités diverses, ont été réunis à l'occasion du séminaire " Rôle et place de la recherche pour le développement des filières cotonnières en évolution en Afrique francophone ". Ce séminaire s'est tenu à Montpellier les l er et 2 septembre et a rassemblé environ 90 participants. Pour l'une des premières fois, le Cirad a réussi à réunir des producteurs de coton africains, mais aussi des agriculteurs français, des organisations professionnelles agricoles, des organisations non gouvernementales, des sociétés cotonnières classiques, de nouvelles sociétés cotonnières, la Cfdt, les agro-fournisseurs, des organismes, de financement, des organismes de coopération, des instituts de recherche nationaux et un pôle régional de recherche afin d'échanger et de débattre de la recherche cotonnière. Sur le plan institutionnel, la phase actuelle de transition laisse entrevoir beaucoup d'inconnues pour l'avenir des filières. En dehors de la Banque mondiale qui prône clairement le désengagement des Etats, les bailleurs de fonds présents ont eu l'humilité de reconnaître qu'ils ne savent pas tout, qu'il existe encore beaucoup d'inconnues avant de pouvoir encourager une forme d'organisation plutôt qu'une autre. Dans un passé récent, les orientations des programmes de recherche, dans des filières intégrées, paraissaient simples à définir. Aujourd'hui, avec le nombre croissant de partenaires découlant de l'évolution actuelles des filières, il faut imaginer des mécanismes et des modalités nouveaux de dialogue. La mise en ceuvre d'une structure de coordination par l'interprofession est une solution possible et souvent évoquée, elle permettrait de hiérarchiser, de façon collégiale, les demandes adressées à la recherche. Un enjeu fort de la recherche est de travailler plus directement avec les agriculteurs. Des tentatives nouvelles se concrétisent. L'expérience de sélection variétale participative au Bénin en est un exemple. Un grand défi est de mieux prendre en considération la diversité des situations et des contraintes à laquelle les paysans sont confrontés, de mieux répondre à la demande du marché tout en gérant de façon durable les ressources naturelles. C'est tout l'objet du projet concernant la nouvelle culture du cotonnier, virage majeur pris par le Cirad et, auquel se sont déjà associés certains de ses partenaires. Les échanges qu'il a provoqués témoignent d'une volonté collective des participants de surpasser le pessimisme découlant de l'état actuel du marché mondial du coton et des incertitudes institutionnelles propres aux filières concernées en Afrique francophone. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : In the liberalisation phase being experienced by francophone Africa, cotton industry actors from various horizons and with varied profiles gathered for the seminar on the "Rôle et place de la recherche pour le développement des filières cotonnières en évolution en Afrique francophone" (The role and position of the research sector for the development of changing cotton industries in francophone Africa). Held in Montpellier on 1 st and 2nd September, the seminar was attended by some 90 participants. This was one of the first occasions on which CIRAD succeeded in assembling African cotton producers and also French farmers, farmers' organisations, non-governmental organisations, classic cotton companies, CFDT, agricultural suppliers, funding institutions, co-operation bodies, national research institutes and a regional research centre in order to exchange their views and discuss cotton research. From the institutional point of view, the current transition phase raises many uncertainties for the future of the industry. Apart from the World Bank, which is clearly in favour of state withdrawal, the donors present had the humility to admit that they did not know everything and that many uncertainties remained before one type of organisation couId be recommended rather than another. ln the recent past, the orientations of research programmes for integrated sectors seemed easy to define. Today, the number of participants is increasing as a result of present trends in the industry and new mechanisms and procedures for discussion must be devised. A frequently mentioned possible solution is that of the establishment of a co-ordination structure by the interprofessional body; this would enable the collegial ranking of requests made to the research sector. An important issue for the research sector is that of working more directly with farmers. New attempts are ta king shape. Experience in participative varietal selection in Benin is an example of this. A major challenge is that of better allowance for the diversity of the situations and constraints that farmers are confronted with and better response to market demand while ensuring sustainable management of natural resources. This is the whole purpose of the 'new cotton cultivation' project undertaken by CIRAD, already accompanied by some of its partners. The discussions that it triggered demonstrate the common determination of seminar participants to overcome the pessimism resulting from the present state of the world cotton market and the institutional uncertainties in the industries concerned in francophone Africa.

Mots-clés Agrovoc : Gossypium, Coton, Recherche, Agronomie, Coopération internationale, Politique de la recherche, Politique de développement

Mots-clés géographiques Agrovoc : Afrique, Afrique francophone

Mots-clés complémentaires : Filière

Classification Agris : A50 - Agricultural research

Editeurs scientifiques et affiliations

  • Deguine Jean-Philippe, CIRAD-CA-COTON (FRA)
  • Fok Michel, CIRAD-CA-COTON (FRA) ORCID: 0000-0001-8709-5687
  • Gaborel Christian, CIRAD-CA-COTON (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/263778/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]