Agritrop
Home

Evolution du système financier rural à Java. Indonésie

Dury Sandrine, Lapenu Cecile. 1995. Evolution du système financier rural à Java. Indonésie. Economie Rurale (227) : pp. 34-43.

Journal article ; Notoriété en attente de mise à jour
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
ID387951.pdf

Télécharger (2MB) | Preview

Url - éditeur : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ecoru_0013-0559_1995_num_227_1_4732

Autre titre : Evolution of rural financial system in Java. Indonesia

Liste HCERES des revues (en SHS) : oui

Thème(s) HCERES des revues (en SHS) : Economie-gestion

Abstract : A travers des études de cas les auteurs décrivent la diversité et le rôle des secteurs formel et informel du système financier indonésien en milieu rural. L'analyse d'exemples concrets montre que l'opposition classique entre formel et informel basée sur le niveau des taux d'intérêt des emprunts n'est pas justifiée : à service égal (de la part du prêteur) et à niveau de garantie comparable (pour l'emprunteur) les taux des deux systèmes sont voisins. Après une période interventionniste, le secteur formel a été soumis à un certain nombre de réglementations libérales depuis 1983. En milieu rural cette politique a entraîné une multiplication des banques et des progrès dans la mobilisation de l'épargne. En revanche les crédits distribués ont diminué par leur volume et leur nombre et sont même inférieurs à l'épargne collectée. Le secteur informel remplit ainsi une fonction essentielle au niveau du crédit et de l'assurance en particulier pour les pauvres. Au niveau institutionnel, se pose le problème de la création de services de crédit capables de répondre à la demande rurale, exprimée actuellement par des ménages et des micro-entreprises qui, pour la plupart, ne remplissent pas les conditions nécessaires à l'entrée sur le marché financier formel.

Résumé (autre langue) : The authors describe the diversity and role of both informal and formal rural financial systems through the analysis of different case studies. They demonstrate that it is not justified to contrast the informal sector with the formal sector on the basis of interest rate levels: for comparable levels of services (by the lender) and guarantee (from the borrower), interest rates charged by both systems are equivalent. Until 1983, the formal financial sector was tightly controlled by interventionist public policies. Since 1983, the process of deregulation has led to a large increase in the number of banks and to sensible improvements in saving mobilisation. However, the amount and number of loans to the rural sector have decreased and are falling below the level of rural savings. Informal agents are thus playing a decisive role in credit and insurance systems, especially towards the poor. The institutional issue is now to create and develop suitable credit services to match the characteristics of rural demand, which does not meet the minimum requirements to enter the formal financial market.

Mots-clés Agrovoc : Financement, Crédit, Épargne, Banque, Secteur informel

Mots-clés géographiques Agrovoc : Indonésie, Java

Classification Agris : E13 - Investment, finance and credit

Auteurs et affiliations

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/387951/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-05-11 ]