Agritrop
Home

La biologie de Coelaenomenodera elaeidis. IV. La dynamique des populations du ravageur et de ses parasites

Mariau Dominique, Morin Jean-Paul. 1972. La biologie de Coelaenomenodera elaeidis. IV. La dynamique des populations du ravageur et de ses parasites. Oléagineux, 27 (10) : pp. 469-474.

Journal article ; Notoriété en attente de mise à jour
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID440051.pdf

Télécharger (467kB) | Preview

Titre anglais : The biology of Coelaenomenodera elaidis. IV. Dynamic of populations of the pest and its parasites

Matériel d'accompagnement : 1 micro-fiche numéro CP_HO720056

Abstract : Etude de la dynamique des populations du complexe hôte-parasites lorsque le ravageur se trouve, soit à l'état endémique, soit à l'état de pullulation. Dans le premier cas, on observe en permanence sur le palmier, l'insecte à tous les stades de son développement. Les parasites, trouvant toujours des hôtes, sont présents en nombre suffisant pour réagir rapidement à toute augmentation des populations du ravageur; leur efficacité est alors très grande. En cas de pullulation, les cycles de développement sont très différenciés et ce n'est qu'à certaines périodes que l'on rencontre soit des oeufs, soit des larves ou des nymphes. Les parasites suivent ces fluctuations et, compte tenu du décalage qui se produit entre l'augmentation de leur population et de celle, plus précoce et plus rapide de l'hôte, leur efficacité diminue considérablement. Dans ce cas, ils ne sont plus suffisants pour contenir l'accroissement des populations de Coelaenomenodera. Deux méthodes de lutte sont envisagées : lutte chimique contre les larves, et lutte biologique par l'introduction d'un parasite ayant un spectre d'action plus étendu que les parasites locaux qui ne s'attaquent qu'à une très courte période de la vie larvaire du ravageur

Résumé (autre langue) : This is the study of the dynamic of the host-parasite complex when the pest is either in an endemic state or a state of pullulation. In the first case, the insect can be observed on the oil palm at all stages of its development. Since they can always find hosts, the parasites are sufficiently numerous to react quickly to any increase in the pest population; their effectiveness is then very great. In case of pullulation, the development cycles are very differentiated, and it is only at certain periods that either the eggs, the larvae or the nymphae can be found. The parasites follow these fluctuations and, in spite of the shift between the increase in their population and that, more precocious and rapid, of their host, their efficacity drops considerably. In this case, they are no longer sufficiently numerous to contain the growth of the Coelaenomenodera populations. Two means of control are envisaged : chemical control against the larvae, and biological control by the introduction of a parasite having a wider spectrum of activity than the local parasites, which only attack a very short period of the larval life of the pest. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Elaeis guineensis, Coelaenomenodera elaeidis, Insecte nuisible, Ennemi naturel, Dynamique des populations, Lutte anti-insecte, Lutte biologique, Lutte chimique

Mots-clés géographiques Agrovoc : Afrique occidentale

Mots-clés libres : Palmier à huile, Coelaenomenodera elaeidis, Parasites, Achrysocharis leplocerus, Pedobius selegerus, Sympiesis (Dimmockia) aburiana, Dynamique des populations, Endémisme, Pullulation

Auteurs et affiliations

  • Mariau Dominique
  • Morin Jean-Paul

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/440051/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-08 ]