Agritrop
Home

Influence de la date de plantation et du poids des rejets sur la croissance des plants d'ananas en Guinée

Py Claude. 1960. Influence de la date de plantation et du poids des rejets sur la croissance des plants d'ananas en Guinée. Fruits, 15 (10) : pp. 451-453.

Journal article ; Notoriété en attente de mise à jour
[img] Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_457625.pdf

Télécharger (785kB)

Abstract : L'évolution de la croissance des plants d'ananas en Guinée a été suivie au cours de l'année et on a pu comparer le développement de plants issus de rejets de poids différents plantés à des dates différentes. Le but étant de produire pendant l'hiver et le printemps européens, époques auxquelles les exportations d'ananas en frais sont très rentables, sous le climat guinéen (saison très sèche de décembre à avril, saison très pluvieuse - hivernage - de juin à octobre, avec des périodes de transition intermédiaires), les plantations s'effectuent en hivernage. On observe quatre phases différentes dans la croissance des plants après plantation: une période de reprise du rejet de deux mois à deux mois et demi, une période de croissance très active de la reprise à fin janvier (deux mois après le début de la sécheresse), une période de croissance ralentie de janvier à juin (sécheresse) suivie d'une reprise de la croissance active deux mois environ après les premières pluies. Les rejets de 400 à 500 g à la plantation donnent des plants plus grands, émettent plus de feuilles, ont des fruits plus gros et reprennent leur croissance active après les premières pluies plus rapidement que les rejets de 200 à 300 g. Les rejets plantés tardivement résistent mieux à la sécheresse, reprennent plus rapidement leur croissance active après les premières pluies (on suppose que cela est dû au fait que leur système racinaire est proportionnellement moins développé que leur système foliaire au moment de la sécheresse), et leurs feuilles sont plus grandes que celles de plants plus âgés. On recommande, en Guinée, pour obtenir une production de printemps, de planter pendant la deuxième moitié de la saison des pluies des rejets assez lourds (400 à 500 g) et de les traiter à l'acétylène un an après pour provoquer leur floraison. Pour obtenir une production de novembre-décembre, il faut planter en début de saison des pluies des rejets de petite taille (200 à 300 g), les irriguer en saison sèche, et les traiter à l'acétylène un an après plantation. Pour éviter dans ce cas un trop gros pourcentage de floraisons prématurées, il y a avantage à ne planter que des bulbilles ou rejets de base du fruit quand on peut en disposer

Mots-clés Agrovoc : Rejet, Croissance, Plante, Développement biologique, date de plantation, Plantation, Acétylène

Mots-clés géographiques Agrovoc : Guinée

Mots-clés complémentaires : Ananas

Auteurs et affiliations

  • Py Claude

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/457625/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-12-21 ]