Agritrop
Home

A laboratory method for early varietal screening of banana for resistance to nematodes

Sarah Jean-Louis. 1996. A laboratory method for early varietal screening of banana for resistance to nematodes. In : New frontiers in resistance breeding for nematode, #Fusarium# and Sigatoka : Proceedings of the workshop, Kuala Lumpur, Malaysia, 2-5 October 1995. Frison Emile A. (ed.), Horry Jean-Pierre (ed.), De Waele Dirk (ed.). INIBAP, IPGRI, CIRAD-FLHOR, MARDI. Montpellier : INIBAP, pp. 58-61. ISBN 2-910810-07-0 New frontiers in resistance breeding for nematode, fusarium and sigatoka, Kuala Lumpur, Malaisie, 2 October 1995/5 October 1995.

Paper with proceedings
[img] Published version - Anglais
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID464759.pdf

Télécharger (1MB)

Autre titre : Une méthode en laboratoire de criblage variétal précoce du bananier pour la résistance aux nématodes

Abstract : Après culture de tissus, des plantules de bananier sont transplantées en petits pots (30 cm3) contenant un mélange de sols stérilisés. Elles sont progressivement adaptées aux conditions ambiantes dans des mini-serres en plastique (45 x 30 cm) dont les couvercles sont progressivement enlevés jusqu'à ce que les plants soient pleinement exposés à l'atmosphère. Ce processus d'acclimatation prend environ trois semaines. Puis les plants sont transplantés en pots de 800 cm3 pour l'étape de criblage. Après une période de croissance de 2 à 3 semaines, les plants sont sélectionnés pour l'homogénéité de leur taille (environ 10 cm de haut). Les plants sélectionnés sont inoculés avec un taux calibré de nématodes. Les nématodes (Radopholus similis Cobb) proviennent de cultures monoxéniques sur disques de carottes in vitro, ce qui est le moyen de production en masse le plus fréquent et le plus productif. La résistance est le degré d'incompatibilité entre la variété du plant et l'espèce ou le type de nématode. Pour l'évaluation de la résistance du bananier, l'inoculum optimal par plant est entre 100 à 200 R. similis en utilisant une population fortement pathogène. La tolérance mesure la capacité du plant à éviter les dégâts malgré la présence de nématodes. Dans ce cas, les paramètres de croissance du plant (poids des racines et de la partie aérienne) doivent être considérés

Mots-clés Agrovoc : Musa, Radopholus similis, Évaluation, Infection expérimentale, Résistance aux organismes nuisibles

Mots-clés complémentaires : Criblage variétal

Classification Agris : H10 - Pests of plants
F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Sarah Jean-Louis

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/464759/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-04 ]