Agritrop
Home

Les modèles inondés endogènes : les mangroves. Introduction : des rizicultures savantes en crise

Chéneau-Loquay Annie, Bosc Pierre-Marie, Journet O.. 1998. Les modèles inondés endogènes : les mangroves. Introduction : des rizicultures savantes en crise. In : Les rizicultures de l'Afrique de l'Ouest : actes du colloque international Cnrs-Cirad, Bordeaux, 5-7 avril 1995. Chéneau-Loquay Annie (ed.), Leplaideur Alain (ed.). CNRS-s, ORSTOM, CIRAD-CA. Montpellier : CIRAD, pp. 204-207. (Colloques) Colloque international "Quel avenir pour les rizicultures de l'Afrique de l'ouest ?", Bordeaux, France, 5 April 1995/7 April 1995.

Paper without proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID468003.pdf

Télécharger (89kB) | Request a copy

Autre titre : Endogenous flooded models: mangrove swamps. Introduction: learning rice cultivation in a crisis

Abstract : La zone littorale qui s'étend de la Casamance à la Sierra Léone est certainement en Afrique l'une des régions qui présentent le potentiel naturel et humain le plus remarquable pour la riziculture, étant donné l'ancienneté et la qualité des savoir-faire paysans pour exprimer la vocation rizicole des sols conquis sur la mangrove. Pourtant, dans l'ensemble de ces régions, les systèmes de production se caractérisent tous par une souplesse des formes d'utilisation de l'espace et par des capacités d'adaptation dans le temps. Cela se traduit par une diversité des situations et une diversification des systèmes. Alors se posent les questions du rôle du riz aujourd'hui ? Aliment de base, bien de prestige, il est aussi moyen d'échange par vente et troc, moyen de paiement pour les groupes de travail, en particulier chez les Balantes de Tombali au Sud de la Guinée-Bissau, les seuls qui produisent d'importants surplus. En Casamance, par contre, les exploitations sont globalement déficitaires. Des situations très contrastées donc tout au long de cette côte, avec cependant une crise massive des écosystèmes et de la production plus nette au Nord qu'au Sud. Quelles en sont les causes, pourquoi des systèmes très performants il y a trente ans présentent-ils aujourd'hui de multiples défauts ? Trois facteurs déterminants se conjuguent : la sécheresse, le manque de main-d'oeuvre, le manque d'énergie. La crise écologique sévère, avec l'assèchement et les irrégularités climatiques des vingt dernières années entraîne un processus massif de salinisation. Le manque de bras, à la fois cause et conséquence de la régression rizicole, se conjugue avec l'absence d'énergie animale ou fossile mobilisée dans les rizières

Mots-clés Agrovoc : Riz pluvial, Rizière, Mangrove, Productivité des terres, Contrainte, Performance de culture, Évaluation

Mots-clés géographiques Agrovoc : Afrique occidentale

Classification Agris : F08 - Cropping patterns and systems

Auteurs et affiliations

  • Chéneau-Loquay Annie
  • Bosc Pierre-Marie, CIRAD-SAR-ISAA (FRA)
  • Journet O.

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/468003/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-07-08 ]