Agritrop
Home

Diversité génétique de variétés locales de riz en Guinée : analyse de la variabilité intra-variétale au moyens de marqueurs micosatellites

Barry Mamadou Billo. 2000. Diversité génétique de variétés locales de riz en Guinée : analyse de la variabilité intra-variétale au moyens de marqueurs micosatellites. Rennes : Université de Rennes I, 33 p. Mémoire DEA : Génétique, adaptations et productions végétales : Université de Rennes I

Disertation
Full text not available from this repository.

Abstract : L'évolution des systèmes de culture à base de riz et l'introduction de variétés améliorée constitue en Guinée un risque d'érosion des ressources génétiques locales. L'Institut de recherche agronomique de Guinée souhaite développer une stratégie de conservation et d'exploitation de ces ressources. L'objectif de la présente étude préliminaire est de caractériser la variabilité génétique des variétés locales de riz guinéennes à l'échelle du village et à l'échelle de la parcelle paysanne. Deux villages, l'un en zone de savane et l'autre en région forestière, ont été retenus. Dans chacun de ces villages, la variabilité intravaiétale de la variété la plus cultivée et la variabilité de l'ensembles des variétés du village ont été caractérisées au moyen de 6 marqueurs microsatellites. La vaiabilité intravariétale est importante pour les 2 variétés appartenant à l'espèce #O. saliva#, nulle pour la variété appartenant à l'espèce #O. glaberrima#. La structure génétique des variétés sativa est de type multi-lignées. L'une des 2 variétés est composée 13 génotypes homozygotes avec un génotype nettement majoritaire, l'autre de 27 sans génotype nettement majoritaire. L'hétérozygotie observée est très faible. Cette structure en muti-lignée pourrait résulter de mélanges volontaires ou involontaires ou encore de mutations répétées au niveau des loci microsatellites. La variabilité intervariétale, analysée pour l'ensemble des 27 variétés des deux villages, est elle aussi importante. Le nombre moyen d'allèles par locus est de six et l'indice de diversité Nei calculée pour 6 loci est de 0,73. L'analyse factorielle des correspondances a permis de classer les 27 variétés en deux groupes : l'un rassemble les variétés cultivées en bas-fonds et l'autre les variétés cultivées en pluvial. Le positionnement de ces deux groupes par rapport à la collection de référence des riz asiatiques a montré que le groupe des variétés de bas fonds correspond au type indica et le groupe des variétés pluviales correspond au type japonica. Les variétés locales de nz guinéennes recèlent ainsi une diversité génétique importante. La préservation de ces ressources génétiques passe par une meilleur connaissance de son étendu et des facteurs génétiques et anthropiques de son évolution. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Oryza, Variété indigène, Biodiversité, Ressource génétique végétale, Structure de la population, Population végétale

Mots-clés géographiques Agrovoc : Guinée

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Barry Mamadou Billo, ENSAR (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/476961/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-04-30 ]