Agritrop
Home

Promotion de l'utilisation des intrants agricoles par les groupements de productions au Niger : projet FAO-NER-036-BEL. Rapport de mission commercialisation et approvisionnement du 24/11/97 au 17/12/98 (Tome 1 : parties 1 et 2, Tome 2 : annexes)

Razakaboana Francis. 1998. Promotion de l'utilisation des intrants agricoles par les groupements de productions au Niger : projet FAO-NER-036-BEL. Rapport de mission commercialisation et approvisionnement du 24/11/97 au 17/12/98 (Tome 1 : parties 1 et 2, Tome 2 : annexes). Montpellier : CIRAD-TERA, 2 vol. (59, 82 p.) N° de rapport : CIRAD-TERA N°19-01

Mission report
Full text not available from this repository.

Note sur le contenu : Tome 1 : Partie I et II. Tome 2 : Annexes

Abstract : Les éléments abordés lors de cette mission sur l'approvisionnement en intrants et la commercialisation des produits de la phase préparatoire du projet Promotion de l'Utilisation des Intrants Agricoles par les Groupements de Producteurs au Niger concernent, dans une première partie un aperçu de la situation de l'ensemble des canaux de distribution et de commercialisation, dans une seconde partie les bases théoriques et pratiques qui permettent de développer les propositions d'un "Programme de Système-pilote d'Approvisionnement" à partir des anciennes structures et de ce qui existe. Des informations complémentaires pour donner plus de fiabilité à la réussite de ces propositions ont été obtenues par des experts nationaux et concernent des données qualitatives et si quantitatives pour mieux apprécier les changements importants survenus dans l'approvisionnement en intrants avec la suppression des subventions sur les engrais au Nigeria. Cette source d'approvisionnement en engrais a constitué une opportunité pour les commerçants-collecteurs Haoussas du Niger et a permis l'existence d'un réseau "informel" d'approvisionnement assez efficace depuis plusieurs décennies. Quels que soient les changements survenus au Nigeria, des conditions favorables demeurent encore avec en particulier des coûts de transport peu élevés grâce au pétrole national et avec la proximité du pays puisque les zones de cultures intensifiables du Niger sont frontalières sur plus de 1500 km. Par ailleurs la libéralisation de la distribution des engrais au Nigeria favorise l'entrée de sociétés étrangères capables de concurrencer les sociétés nationales et d'instaurer une meilleure fiabilité des services et des qualités d'intrants distribués. En effet, les quantités consommées en engrais au Nigeria avoisinent le million (1.000.000) de tonnes et constituent ainsi une économie d'échelle qui dépasse l'ensemble des consommations des pays de l'Afrique de l'Ouest francophone. Le dépouillement des données recueillies par les experts nationaux a servi à cerner les zones à couvrir par le Programme avec les éléments quantitatifs indispensables pour les objectifs à atteindre et les moyens à utiliser pour y parvenir. Cependant, la collaboration avec les projets et les institutions de financement et d'organisation du milieu rural a été recherchée pour décharger au maximum le Programme de ces activités et réserver la plus grande partie des ressources financières à la prise en main de l'approvisionnement en intrants des producteurs par la promotion d'opérateurs associatifs et privés. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Engrais, Moyen de production agricole, Circuit de commercialisation, Association d'agriculteurs, Organisation paysanne, Secteur informel

Mots-clés géographiques Agrovoc : Niger, Nigéria

Mots-clés complémentaires : Intrant, Désengagement de l'Etat

Classification Agris : E70 - Trade, marketing and distribution

Auteurs et affiliations

  • Razakaboana Francis, CIRAD-TERA-ERE (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/509586/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-08 ]