Agritrop
Home

Etude à échelle locale, aux Antilles et au Cameroun, de la structure génétique des populations de Mycosphaerella musicola, agent de la maladie de Sigatoka des bananiers

Schmaltz Barbara. 2004. Etude à échelle locale, aux Antilles et au Cameroun, de la structure génétique des populations de Mycosphaerella musicola, agent de la maladie de Sigatoka des bananiers. Pointe-à-Pitre : UAG, 35 p. Mémoire DEA : Environnement tropical et valorisation de la biodiversité : Université des Antilles et de la Guyane

Disertation
Full text not available from this repository.

Abstract : #Mycosphaerella musicola# est l'agent pathogène de la maladie de Sigatoka du bananier. Ce parasite est un champignon ascomycète, actuellement présent dans les zones d'altitude de certains pays africains, et dans les Antilles françaises. Pour lutter contre cette maladie, le CIRAD développe, en Guadeloupe et en Martinique, des hybrides résistants. Pour gérer ces hybrides dans le temps et l'espace, une bonne connaissance de la structure génétique des population est nécessaire. Dans cette finalité, une analyse de la structure génétique, à une échelle locale, a été réalisée à l'aide de marqueurs microsatellites. Six locus ont été retenus sur 88 isolats provenant de la Guadeloupe, 90 de Martinique, issus de trois localités les plus distantes entre elles. De plus, afin de mieux connaître les modes de dissémination de la maladie entre continents et entre une parcelle et un bananier, nous avons inclus 141 échantillons provenant du Cameroun, dont 36 ont été prélevés sur le même bananier. Les résultats montrent que la recombinaison joue un rôle important dans la structuration génétique des populations et ceci au niveau d'une région, d'une parcelle et d'une plante, qui peut d'ailleurs être considérée comme l'unité la plus fine de détection de la diversité génétique. De plus, les résultats ont montré qu'il existe un niveau de différenciation important entre régions et modéré à l'intérieur de chaque région. Ces résultats indiquent que les flux de gènes sont limités, ce qui suggère l'existence d'entités épidémiologiques différentes. Donc l'évaluation du niveau de résistance des hybrides doit s'effectuer selon un dispositif multilocal en Guadeloupe et en Martinique. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Musa, Mycosphaerella musicola, Maladie fongique, Structure de la population, Ressource génétique, Flux de gènes, Microsatellite, Recombinaison, Résistance aux maladies, Hybride, Génome, Marqueur génétique

Mots-clés géographiques Agrovoc : Martinique, Guadeloupe, Afrique, Cameroun

Mots-clés complémentaires : Sigatoka

Classification Agris : H20 - Plant diseases

Auteurs et affiliations

  • Schmaltz Barbara, CIRAD-FLHOR-BPA (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/522071/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-09 ]