Agritrop
Home

Comment Rubus alceifolius, une espèce exotique envahissante, pourrait-elle progressivement coloniser la totalité d'une forêt tropicale humide ?

Baret Stéphane, Le Bourgeois Thomas, Strasberg Dominique. 2005. Comment Rubus alceifolius, une espèce exotique envahissante, pourrait-elle progressivement coloniser la totalité d'une forêt tropicale humide ?. Canadian Journal of Botany, 83 (2) : pp. 219-226.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_526538.pdf

Télécharger (312kB)

Abstract : Peu d'études quantitatives confirment ou réfutent les théories actuelles concernant la capacité des espèces exotiques à envahir et coloniser de nouveaux milieux. Pour préciser ces théories, nous avons testé différents traits biologiques d'une ronce (Rubus alceifolius Poiret) envahissante à La Réunion (Océan Indien). Connue pour l'importance de sa reproduction sexuée à basse altitude, nous avons étudié la distribution des graines de R. alceifolius dans une des dernières forêts tropicales humides de basse altitude de l'île. La quantité de graines est nettement plus grande sous ronciers (>10 000 graines/m2) qu'en sous-bois non colonisé par la ronce (environ 3000 graines/m2). Pour les ronciers localisés au niveau de chablis forestiers, la pluie de graines ainsi que la banque de graines dans le sol, avant comme après période de fructification, diminuent significativement du centre vers la périphérie. Cette tendance s'explique par une luminosité plus importante au centre du chablis. Les auteurs concluent que la dissémination des graines de cette espèce au sein de la forêt se fait essentiellement par les eaux de ruissellement. De nombreuses graines (10% à 20%) peuvent attendre une ouverture du milieu pour germer. Une faible proportion des graines présentes dans le sol sont viables pendant de nombreuses années. Les massifs monospécifiques de R. alceifolius, isolés dans les trouées forestières, servent donc de nurseries et sont à l'origine de la colonisation de nouveaux espaces par cette espèce, au niveau de la forêt. Les résultats obtenus confirment qu'une reproduction sexuée abondante, l'accumulation de nombreuses graines dans le sol et un taux de germination élevé sont des traits biologiques caractéristiques de cette plante envahissante. Ils donnent également aux gestionnaires des milieux, des orientations sur la mise en place de plans d'éradication adaptés. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Rubus, Plante nuisible, Variété introduite, Forêt tropicale humide, Croissance, Dissémination des graines, Fructification, Germination, Viabilité, Espèce envahissante

Mots-clés complémentaires : Rubus alceifolius

Classification Agris : H60 - Weeds and weed control

Champ stratégique Cirad : Axe 6 (2005-2013) - Agriculture, environnement, nature et sociétés

Auteurs et affiliations

  • Baret Stéphane, Université de la Réunion (REU)
  • Le Bourgeois Thomas, CIRAD-CA-GEC (REU) ORCID: 0000-0002-3039-0455
  • Strasberg Dominique, Université de la Réunion (REU)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/526538/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-04-26 ]