Agritrop
Home

The role of water abundance, thermoregulation, perceived predation risk and interference competition in water access by African herbivores

Valeix Marion, Fritz Hervé, Matsika Ruwadzano, Matsvimbo Fadzai, Van Vliet Nathalie. 2008. The role of water abundance, thermoregulation, perceived predation risk and interference competition in water access by African herbivores. African Journal of Ecology, 46 (3) : pp. 402-410.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact
[img] Published version - Anglais
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_546158.pdf

Télécharger (182kB)

Abstract : Dans les savanes africaines, l'eau de surface disponible peut devenir un facteur limitant et il est nécessaire de comprendre comment les animaux agissent face aux différentes contraintes que pose l'accès à cette ressource. Nous décrivons ici l'accès à l'eau de dix herbivores africains du Parc National de Hwange, au Zimbabwe, et nous explorons quatre facteurs qui sont peut-être déterminants dans les comportements observés: l'abondance de l'eau, la thermorégulation, le risque de prédation ressenti et la compétition/ interférence. En moyenne, on a observé que les herbivores buvaient lors de 80% de leurs visites au point d'eau. La probabilité qu'ils boivent étai plus forte en 2003 (474 mm) qu'en 2004 (770 mm), et à la fin de la saison sèche qu'au début. Pour les plus grandes espèces, cette probabilité pourrait aussi être liée aux risques de compétition par interférence avec les éléphants ou d'autres herbivores. Pour les plus petites espèces, cette probabilité pourrait aussi être liée au risque de prédation ressenti. Nous avons aussi étudié le temps passéà se rendre au point d'eau pour y boire. L'influence de la taille du groupe et de la présence de jeunes sur le temps pris par la plupart des espèces pour se rendre au point d'eau laisse penser que la perception du risque de prédation joue un rôle. La thermorégulation affecte aussi cette durée: pendant les périodes les plus chaudes, les herbivores passent moins de temps dans les espaces ouverts, sauf si le vent est fort, probablement à cause de la perte de chaleur par évapotranspiration. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Herbivore, Éléphant d'afrique, Eau disponible, Thermorégulation, Prédation, Écologie animale, Eau superficielle, Compétition animale, Approvisionnement en eau, Parc national

Mots-clés géographiques Agrovoc : Zimbabwe

Classification Agris : L20 - Animal ecology
L02 - Animal feeding

Champ stratégique Cirad : Axe 6 (2005-2013) - Agriculture, environnement, nature et sociétés

Auteurs et affiliations

  • Valeix Marion, CIRAD-EMVT-UPR Faune sauvage (ZWE)
  • Fritz Hervé, CNRS (FRA)
  • Matsika Ruwadzano, National University of Science and Technology (ZWE)
  • Matsvimbo Fadzai, National University of Science and Technology (ZWE)
  • Van Vliet Nathalie, Zimbabwe Parks and Wildlife Management Authority (ZWE)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/546158/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-06-05 ]