Agritrop
Home

Contribution au développement de vaccins capripoxviraux recombinants contre la fièvre catarrhale ovine

Perrin Aurélie. 2007. Contribution au développement de vaccins capripoxviraux recombinants contre la fièvre catarrhale ovine. Montpellier : UM2, 233 p. Thèse de doctorat : Virologie. Parasitologie. Sciences chimiques et biologiques pour la santé. Montpellier 2 : Université Montpellier 2

Thesis
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_548066.pdf

Télécharger (9MB) | Preview

Abstract : La Fièvre Catarrhale Ovine est une maladie infectieuse, virale, non contagieuse affectant les ruminants domestiques et sauvages. L'importance économique de cette maladie est liée d'une part aux pertes directes (mortalité, avortements) et indirectes (mauvaise qualité de la laine, retard de croissance) observées sur les animaux infectés et d'autre part au blocage des frontières limitant les exportations. Le virus de la FCO appartient à la famille des Reoviridae et au genre Orbivirus. Il est transmis essentiellement par des moucherons hématophages du genre Culicoides (Diptera: Ceratopogonidae). Il existe, à l'heure actuelle, 24 sérotypes dont 6 en Europe. La stratégie vaccinale actuelle consiste à utiliser des vaccins à virus atténué ou à virus inactivé. Cependant, ces vaccins spécifiques d'un sérotype donné ne protègent pas en cas d'épizooties dues à plusieurs sérotypes. L'utilisation de vaccins multivalents est alors jusqu'ici nécessaire. L'objectif de ce travail de thèse est le développement de vaccins dits de "nouvelle génération" induisant une protection de longue durée contre un maximum de sérotypes, en une seule injection. Pour se faire, la construction vaccinale repose sur une souche atténuée du virus de la dermatose nodulaire contagieuse (Capripoxvirus: Poxviridae) exprimant différents gènes choisis du virus de la FCO. Ainsi, quatre virus recombinants distincts exprimant individuellement les protéines structurales VP2, VP7 ou les protéines non structurales NS1, NS3 du virus de la FCO ont été générés par recombinaison homologue et testés in vivo. Une réponse immunitaire, de type humorale et cellulaire, à la fois contre le vecteur viral et contre les transgènes, ainsi qu'une protection partielle ont été mises en exergue après à une épreuve homologue par le biais d'expérimentations animales menées sur chèvres et moutons. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Ovin, Fièvre catarrhale du mouton, Orbivirus, Immunologie, Vaccin, Poxviridae, Capripoxvirus, Petits ruminants

Classification Agris : L73 - Animal diseases

Axe stratégique Cirad : Axe 4 (2005-2013) - Santé animale et maladies émergentes

Auteurs et affiliations

  • Perrin Aurélie, CIRAD-BIOS-UPR Contrôle des maladies (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/548066/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-09 ]