Agritrop
Home

La nodulation chez Piptadenia gonoacantha (Fabaceae, Mimosoideae) : un deal à trois? : Session 1- Réponses physiologiques des plantes aux bactéries

Bournaud Caroline, James Euan K., Miana de Faria Sergio, Moulin Lionel, Prin Yves. 2014. La nodulation chez Piptadenia gonoacantha (Fabaceae, Mimosoideae) : un deal à trois? : Session 1- Réponses physiologiques des plantes aux bactéries. In : 11èmes Rencontres Plantes-Bactéries, Aussois, France, 3-7 février 2014. SFP ; INRA ; CNRS ; IRD ; CIRAD. Paris : SFP, Résumé, p. 23. Rencontres plantes-bactéries. 11, Aussois, France, 3 February 2014/7 February 2014.

Paper with proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_572830.pdf

Télécharger (70kB)

Abstract : Les espèces du groupe Piptadenia sont des légumineuses endémiques du Brésil (sous famille des Mimosoideae), dont la plupart sont des arbres capables de se développer sur des sols peu fertiles, faisant d'eux de bons candidats pour le reboisement des terres dégradées. Les Piptadenia établissent une symbiose à la fois avec des champignons mycorhiziens à arbuscules (CMA) et des rhizobiums. Ces espèces sont proches du genre Mimosa, connu pour son affinité pour les symbiotes du genre Burkholderia. Nous avons pu montrer que le genre Burkholderia était également le partenaire dominant des Piptadenia (Bournaud et al., 2013). Nous avons étudié l'association tripartite entre plusieurs génotypes de Burkholderia, un CMA (G/011JlIS c/arll11J), et l'espèce Piptadenia gonoacantha, décrite dans la littérature comme formant une nodulation mycorhize-dépendante. Si nous obtenons une nodulation en l'absence du CMA, infirmant les travaux précédents, nous observons également plusieurs niveaux d'interactions entre les deux microsymbiotes :i) la nodulation an l'absence de CMA est inefficiente pour toutes les souches de Burkholderia testées; ii) la mycorhization (intensité et fréquence) s'avère souche dépendante pour la bactérie: seule la souche BSPI est capable d'induire la mycorhization par G. c1arum; iii) seule la combinaison CMA-Burkholderia BSPI permet d'observer une efficience des nodules; iv) les analyses histo-cytologiques révèlent une colonisation des nodules par G. c/arul1l accompagnée par une sporulation abondante dans les tissus nodulaires; v) on ne détecte pas de structures mycorhizienne symbiotiques intracellulaire dans les nodules. Cette interdépendance entre mycorhizat ion et nodulation, au sein d'une espèce si tuée en position basale dans la phylogénie des légumineuses, pourrait constituer une première concrétisation de la parenté observée entre mycorhization arbusculaire et nodulation chez les légumineuses. (Texte intégral)

Classification Agris : F62 - Plant physiology - Growth and development
P34 - Soil biology
K01 - Forestry - General aspects

Auteurs et affiliations

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/572830/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-03-23 ]