Agritrop
Home

Valeurs d'usage des ligneux utilisés en agroforesterie : les cacaoyères du Centre-Cameroun

Jagoret Patrick, Kwesseu Jacques, Messie Anicet Charly, Michel Isabelle, Malézieux Eric. 2014. Valeurs d'usage des ligneux utilisés en agroforesterie : les cacaoyères du Centre-Cameroun. Bois et Forêts des Tropiques (321) : pp. 45-54.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_575473.pdf

Télécharger (818kB) | Preview

Titre anglais : Use values of woody species used in agroforestry: Cocoa agroforests in Central Cameroon / Titre espagnol : Valores de uso de especies leñosas utilizadas en agroforestería: Los cacaotales del Centro de Camerún

Quartile : Q4, Sujet : FORESTRY

Abstract : En zone tropicale humide, la valeur des systèmes agroforestiers pour les agriculteurs est souvent difficile à évaluer. À partir d'un inventaire floristique réalisé dans 14 cacao - yères agroforestières du Centre-Cameroun, l'article propose leur évaluation participative basée sur la méthode de distribution des cailloux mobilisée pour quantifier la valeur accordée par les agriculteurs à chaque espèce en fonction des usages attribués. Au total, 86 espèces ligneuses ont été inventoriées. Les cinq espèces les plus fréquentes ont été le safoutier, Dacryodes edulis, avec 18 % des arbres inventoriés, l'avocatier, Persea americana, avec 11 %, le fraké, Terminalia superba, avec 10 %, le figuier, Ficus mucoso, avec 5 %, et Albizia adianthifolia, avec 3 %. Vingt-deux espèces (26 %) n'ont eu aucun usage pour les agriculteurs qui ont défini sept usages différents pour les autres espèces inventoriées. Parmi ces espèces, la valeur d'usage la plus élevée a été attribuée au cacaoyer (20 %). Ensuite, par ordre décroissant, les cinq espèces qui ont eu les valeurs d'usage les plus élevées ont été l'ayous, Triplochyton scleroxylon, le sapelli, Entandrophragma cylindricum, le safoutier, Dacryodes edulis, le palmier à huile, Elaeis guineensis, et le manguier, Mangifera indica. Le profil d'usage des cacaoyères a montré qu'elles sont principalement pilotées par les agriculteurs pour la vente de produits ligneux et non ligneux, l'autoconsommation de produits non ligneux et de produits médicinaux. Les résultats indiquent que les innovations techniques visant à améliorer les systèmes agroforestiers cacaoyers doivent tenir compte de leur complexité et de leur plurifonctionnalité. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : In humid tropical regions, the value to farmers of agroforestry systems is often difficult to assess. Based on an inventory of plant species in 14 cocoa agroforests in central Cameroon, this study developed a participatory assessment using a PRA (Participatory Rural Appraisal) scoring system to quantify the value given by farmers to each species according to their uses. Altogether, 86 species were identified. The five species most commonly found were African plum, Dacryodes edulis at 18% of the trees identified, avocado, Persea americana at 11%, limba, Terminalia superba at 10%, the fig tree, Ficus mucoso at 5% and Albizia adianthifolia at 3%. Twentytwo species (26%) were not used at all by the farmers, who defined seven different uses for the other species. Among these, the highest use value was attributed to the cocoa tree (20%). The next five tree species with high use values were, in decreasing order, the ayous, Triplochyton scleroxylon , sapelli, Entandrophragma cylindricum , African plum, Dacryodes edulis , oil palm, Elaeis guineensis, and mango, Mangifera indica . The use profile for cocoa agroforests showed that these are mainly managed by farmers for sales of timber and non-timber products and for home consumption of non-timber and medicinal products. These results show that technical innovations to improve cocoa agroforestry systems must take into account their multiple functions and their complexity. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Theobroma cacao, Arbre forestier, Agroforesterie, gestion des ressources naturelles, Connaissance indigène, Participation communautaire, Arbre à buts multiples, Produit forestier non ligneux, Plante médicinale, Bois, Triplochiton scleroxylon, Entandrophragma, Dacryodes edulis, Elaeis guineensis, Mangifera indica, approches participatives

Mots-clés géographiques Agrovoc : Cameroun

Mots-clés complémentaires : Entandrophragma cylindricum, Essence commercialisable, Valeur d'usage

Classification Agris : F08 - Cropping patterns and systems
K10 - Forestry production
E50 - Rural sociology

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2014-2018) - Agriculture écologiquement intensive

Auteurs et affiliations

  • Jagoret Patrick, CIRAD-PERSYST-UMR SYSTEM (FRA)
  • Kwesseu Jacques, Université de Dschang (CMR)
  • Messie Anicet Charly, Université de Dschang (CMR)
  • Michel Isabelle, IRC [Institut des régions chaudes] (FRA)
  • Malézieux Eric, CIRAD-PERSYST-UPR HortSys (FRA) ORCID: 0000-0002-5706-9610

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/575473/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-03-15 ]