Agritrop
Home

Audit de VERAMA par le CIRAD : 1er rapport : audit agricole et technique, août 2003

Rey Jean-Yves, Didier Christian. 2003. Audit de VERAMA par le CIRAD : 1er rapport : audit agricole et technique, août 2003. Montpellier : CIRAD-FLHOR, 54 p.

Technical and research document
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
REY-2003-DOCTECH-1ER RAPPORT.pdf

Télécharger (1MB) | Request a copy

Abstract : La Société VERAMA a acquis un terrain de plus de 6000 ha cultivables dans la Presqu’île de Masiloka, pour y établir des plantations d'anacardiers et des usines de décorticage des noix de cajou. Dés le départ, les atouts et contraintes d u site étaient connus. Les principales contraintes de la production de noix de cajou dans la région de Mahajanga sont la pauvreté des sols et la piètre qualité du matériel végétal présent à Madagascar. Les sols de Masiloka sont particulièrement pauvres. Les promoteurs ont essayé de mettre un maximum de chances de leur côté en ne négligeant aucun aspect de cette culture. Ils ont cherché à bien connaître le milieu naturel grâce à des analyses pédologiques, à des installations météorologiques, à une cartographie précise de la zone sous différents aspects (courbes de niveau, pentes, végétation) . Ils ont recensé les populations vivant dans la zone afin de les aider à développer des activités lucratives et d'installer un volet social. Ils ont visité les principales zones de production d’ana-cardes dans le monde, ont fait venir des spécialistes dans les différents domaines abordés et ont mis en place des cellules de recherche. Ils ont entrepris les démarches administratives pour se faire attribuer les terrains par les autorités ad hoc. Enfin, pour pouvoir valoriser le mieux possible le produit final, VERAMA vise une production de haut de gamme avec le plus de labels possible (protection de l'environnement. commerce équitable -Fair Trade-, agriculture biologique, etc.) . Les moyens financiers ont été à la hauteur des ambitions, - bien que sans excès -, au cours de cette phase préparatoire et les activités préliminaires prévues ont pu être mises en place. La Société estime être arrivée à u n tournant et envisage d'entrer dans le vif du sujet en commençant les plantations à grande échelle (1 000 ha par an) . Cette visite nous a permis de constater que tous les domaines avaient été a bordés de manière méthodique et que la plupart des obstacles avaient été surmontés grâce à des solutions rationnelles et efficaces. Le principal problème à résoudre est celui d e l'amélioration de la fertilité des sols, qui freine actuellement le développement des arbres des parcelles de production, mais trouble aussi les essais de sélection en empêchant les arbres des zones les moins fertiles, d ' exprimer leur potentiel génétique. Les tests entrepris jusqu'à ce jour permettent de constater que des pistes intéressantes ont été entrouvertes. Nous proposons de mettre en place des essais selon un protocole expérimental rigoureux, afin de connaître le rôle précis de différents facteurs du sol influençant la croissance et la fructification de l'anacardier. Différentes solutions sont discutées et des essais comparatifs sont proposés. Quand leurs résultats permettront de résoudre la contrainte de faible fertilité, on pourra alors vérifier la cohérence entre les chiffres cités dans le projet et la réalité d u terrain, aussi bien a u niveau des plantations que des essais de sélection. En ce qui concerne l'intérêt ou non du la bel « bio », nous recommandons que les essais apportent des solutions permettant. par tous moyens, de lever les contraintes liées à la fertilité. Quand les besoins nutritifs des arbres auront été évalués, les calculs économiques indiqueront si les surcoûts engendrés par le label « Produit de l'Agriculture Biologique » sont rentabilisés par la plus-value sur les ventes générées par ce label. (Résumé d’auteur)

Classification Agris : F01 - Crop husbandry
E16 - Production economics
P35 - Soil fertility

Auteurs et affiliations

  • Rey Jean-Yves, CIRAD-FLHOR-ARF (FRA)
  • Didier Christian, CIRAD-FLHOR-ARF (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/576801/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-06 ]