Agritrop
Home

Les performances des petites exploitations irriguées de la basse vallée de la Medjerda en Tunisie

Hanafi Salia, Frija Aymen, Jamin Jean-Yves, Zaïri Abdel Aziz, Hamdane Abdelkader, Mailhol Jean-Claude. 2015. Les performances des petites exploitations irriguées de la basse vallée de la Medjerda en Tunisie. Cahiers Agricultures, 24 (3) : pp. 170-176.

Journal article ; Article de recherche ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
Hanafi Frija Jamin et al 2015.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Titre anglais : Performance of small irrigated farms in Tunisia's Lower Medjerda Valley

Quartile : Q4, Sujet : AGRICULTURE, MULTIDISCIPLINARY / Quartile : Q4, Sujet : AGRONOMY

Liste HCERES des revues (en SHS) : oui

Thème(s) HCERES des revues (en SHS) : Géographie-Aménagement-Urbanisme-Architecture

Abstract : Malgré les efforts de la recherche et les multiples interventions des États, la productivité des ressources en eau, terre et capital, reste souvent limitée, notamment en Tunisie. Cette étude présente un cadre d'analyse des performances des exploitations agricoles irriguées. Elle vise à étudier le niveau et les déterminants effectifs de ces performances. Des informations technico-économiques ont été collectées à travers des enquêtes détaillées. Elles ont servi à calculer l'efficience technique (ET) et l'efficience d'utilisation de l'eau d'irrigation (EUEI) par une analyse par enveloppement des données (DEA). Ces efficiences ont été soumises à une analyse statistique pour les mettre en relation avec des variables de terrain. Les résultats montrent que l'ET est satisfaisante : 0,84 en moyenne. Par contre, l'EUEI est plus faible : 0,61 en moyenne. Il existe donc un potentiel important d'amélioration de la valorisation de l'eau. L'approche a permis de dégager les facteurs influant le plus sur ces efficiences ; ce sont d'abord la facilité d'accès à l'eau, puis la possibilité d'accès aux crédits. Ces deux facteurs peuvent constituer des leviers d'amélioration des ET et des EUEI. Ni les techniques d'irrigation utilisées, ni les cultures pratiquées, ni le mode de distribution de l'eau, n'influencent les différences des efficiences calculées. La pratique de l'élevage joue de façon significative sur les différences des EUEI, ce qui montre que l'eau est mieux valorisée que les fourrages et l'élevage. Les projets de modernisation, qui visent la conversion des réseaux de distribution gravitaires en réseaux sous pression, devraient tenir compte de ces résultats : à elle seule, la conversion ne suffit pas à améliorer l'efficience. Des scénarios d'amélioration n'exigeant pas d'importants investissements pourraient donc être plus intéressants que ces conversions qui impliquent d'énormes financements. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Despite research efforts and the multiple interventions of States, the productivity of water, land, and capital resources is often low, particularly in Tunisia. This study provides a framework for analyzing the performance of irrigated farms and examines the level and the effective determinants of this performance. Technical and economic data were collected through detailed questionnaires and used to calculate technical efficiency (TE) and irrigation water use efficiency (IWUE) for each farm, with the data envelopment analysis (DEA) approach. These efficiencies were subjected to statistical analysis for a set of field variables. The results show that TE is satisfactory at 0.84 on average. However, IWUE is much lower, at 0.61 on average. There is therefore significant potential for improving it. The most important determinants of the efficiencies are access to water and access to credit, both of which are possible levers to improve TE and IWUE. Neither irrigation techniques nor the choice of crops nor the water distribution method influence the differences in the efficiencies. Livestock presence is significant for the differences in IWUE, showing that water is used more efficiently with forage crops for livestock. Current modernization projects in Tunisia to convert open canal systems to pressurized pipe systems should take these results into account. But converting the irrigation system alone is not enough to improve efficiency. Scenarios that do not require such large investment may thus be more worthwhile. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Utilisation de l'eau, Efficience d'utilisation de l'eau, Eau d'irrigation, Petite exploitation agricole, Analyse économique, Périmètre irrigué, Viabilité économique, Performance de culture, Intervention de l'état, Enquête sur exploitations agricoles, Élevage, Culture irriguée

Mots-clés géographiques Agrovoc : Tunisie

Mots-clés libres : Efficience de l'utilisation de l'eau, Eau d'irrigation, Exploitation agricole, Viabilité économique, Économie agricole, Performance

Classification Agris : F06 - Irrigation
E80 - Home economics and crafts
E16 - Production economics
P10 - Water resources and management

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2014-2018) - Agriculture écologiquement intensive

Auteurs et affiliations

  • Hanafi Salia, INRGREF (TUN)
  • Frija Aymen, ICARDA (TUN)
  • Jamin Jean-Yves, CIRAD-ES-UMR G-EAU (FRA) ORCID: 0000-0001-8540-7317
  • Zaïri Abdel Aziz, INRGREF (TUN)
  • Hamdane Abdelkader, INAT (TUN)
  • Mailhol Jean-Claude, IRSTEA (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/577661/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-05-10 ]