Agritrop
Home

Les bas-fonds de la plaine de Kairouan : de terres marginalisées à lieux d'expérimentation agricole

Kchouk Sarra, Braiki Houssem, Habaieb Hamadi, Burte Julien. 2015. Les bas-fonds de la plaine de Kairouan : de terres marginalisées à lieux d'expérimentation agricole. Cahiers Agricultures, 24 (6) : pp. 404-411.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
579028.pdf

Télécharger (260kB) | Preview

Titre anglais : Kairouan plain lowlands: from marginalized lands to experimental agriculture

Quartile : Q4, Sujet : AGRICULTURE, MULTIDISCIPLINARY / Quartile : Q4, Sujet : AGRONOMY

Liste HCERES des revues (en SHS) : oui

Thème(s) HCERES des revues (en SHS) : Géographie-Aménagement-Urbanisme-Architecture

Abstract : Depuis les années 1970, la plaine de Kairouan a connu un important développement de l'agriculture irriguée par les eaux souterraines et donc une augmentation de la pression foncière. Dans ce contexte, les terres de bas-fonds, longtemps marginalisées, ont été progressivement mises en valeur, et de façon différente des autres terres de plaine. À partir d'une approche systémique et diachronique, nous analysons les différentes formes de mise en valeur des bas-fonds et leurs déterminants dans le territoire d'Abida Ouest, depuis les années 1960. Avec la construction de barrages en amont et la régulation des crues qu'ils ont permise, les bas-fonds, qui étaient autrefois perçus comme impropres aux cultures à cause du risque d'inondation, sont mis en valeur, particulièrement par des jeunes. Leur exploitation est une alternative à la pression croissante sur les autres ressources foncières et aux inégalités d'accès aux eaux souterraines. Ces terres sont des lieux d'installation qui permettent à des jeunes ruraux pluriactifs d'expérimenter de nouvelles formes d'agriculture et d'accéder à de nouvelles opportunités. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : The more widespread use of irrigation in agriculture in the Kairouan plain since the 1970s has resulted in intensive exploitation of groundwater and land resources. Consequently, the previously marginalized lowland areas have been progressively improved. Using a systemic and diachronic approach, we analyze the different forms of agricultural valorization in the area of West Abida since the 1960s. Since the construction of dams upstream to regulate water levels, the lowlands that were previously left uncultivated due to flood risks have been occupied and farmed, mainly by rural young people. Their use is an alternative to the increasing pressure on other land resources and the unequal access to groundwater. These areas are also settlement areas that allow young people holding multiple jobs to experiment and to access new opportunities in agriculture. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Gestion foncière, Développement agricole, Utilisation des terres, Installation à la terre, Jeunesse rurale, Enquête sur exploitations agricoles, Histoire, Gestion des eaux, Hydrologie

Mots-clés géographiques Agrovoc : Tunisie

Mots-clés complémentaires : Bas-fond

Classification Agris : E14 - Development economics and policies
P10 - Water resources and management
E11 - Land economics and policies
B50 - History
E90 - Agrarian structure

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2014-2018) - Agriculture écologiquement intensive

Auteurs et affiliations

  • Kchouk Sarra, IRD (TUN)
  • Braiki Houssem, INAT (TUN)
  • Habaieb Hamadi, INAT (TUN)
  • Burte Julien, CIRAD-ES-UMR G-EAU (TUN) ORCID: 0000-0001-7912-5137

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/579028/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-04-28 ]