Agritrop
Home

Capacités PGPR et MHB de Bradyrhizobium symbiotiques d'Acacia spirorbis

Quilbé Johan, Jourand Philippe, Deveautour Coline, Ducousso Marc, Hannibal Laure. 2016. Capacités PGPR et MHB de Bradyrhizobium symbiotiques d'Acacia spirorbis. In : Actes du Printemps de Baillarguet. 8ème édition. Berthelot Edwige (ed.), Diagne Christophe (ed.), Hammami Pachka (ed.), Lesieur Vincent (ed.), Lies Adrien (ed.), Rombaut Antoine (ed.). INRA, EBCL, Ecole Doctorale GAIA, CeMEB, CIRAD, IRD, Montpellier SupAgro. Montferrier : INRA-CIRAD, Résumé, p. 56. Printemps de Baillarguet. 8, Montferrier-sur-Lez, France, 2 June 2016/3 June 2016.

Paper with proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
ID580784.pdf

Télécharger (429kB) | Preview

Abstract : Trois souches (STM7788, STM7791 et STM7802) de Bradyrhizobium symbiotiques fixatrice d'azote d'Acacia spirorbis endémique de Nouvelle- Calédonie présentent, en plus de leur caractère symbiotique, des fonctions associées à la promotion de la croissance des plantes (effet PGPR : Plant Growth Promoting Rhizobacteria) comme la production d'acide indole acé tique, d'ACC déaminase, d'ammoniac, de sidérophores et solubilisation des phosphates ainsi que la capacité d'accroitre la vitesse de croissance in vitro du mycélium d'un des principaux champignons ectomycorhiziens d'A. spirorbis : Pisolithus albus. Afin de comprendre les rôles de ces souches dans l'adaptation d'A. spirorbis à ses environnements, les bactéries ont été inoculées dans différentes conditions, à des espèces non-fixatrice d'azote. Des germinations de colza, Arabidopsis thaliana (Columbia) et Eucalyptus robusta ont été inoculé in vitro en boîte de Pétri pour décrire les effets de ces trois bactéries sur le développement des jeunes plantes et notamment de leurs systèmes racinaires (effet PGPR). Un dispositif statistique à trois facteurs contrôlés : i) l'espèce d'arbre inoculée par la souche MD06-337 de P. albus avec deux niveaux : E. globulus et E. robusta, ii) la souche inoculée avec trois niveaux : STM7788, STM7791 et STM7802, iii) la concentration de l'inoculum bactérien avec trois niveaux : DO = 1, 0.5 et 0.1), avec quatre répétitions par modalité pour décrire une éventuelle amélioration de l'ectomycorhization de ces plants (effet MHB : Mycorrhiza Helper Bacteria ). Les jeunes plants de colza inoculés par les souches STM7788, STM7791 et STM7802 présentent une amélioration de la croissance (biomasse) qui reste néanmoins peu significative par rapport au témoin. Les résultats de vitesse d'élongation de la racine et de son architecture sont en cours d'analyse et il en est de même pour A. thaliana et E. robusta. L'essai mis en place pour révéler un éventuel effet MHB est en cours d'analyse. (Résumé d'auteur)

Mots-clés libres : Rhizobium, PGPR, MHB, Symbiose, Mycorrhize

Classification Agris : K10 - Forestry production
P34 - Soil biology
F61 - Plant physiology - Nutrition

Auteurs et affiliations

  • Quilbé Johan
  • Jourand Philippe, IRD (FRA)
  • Deveautour Coline
  • Ducousso Marc, CIRAD-BIOS-UMR LSTM (FRA)
  • Hannibal Laure, IRD (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/580784/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-05-01 ]