Agritrop
Home

Les capoieras au prisme des trajectoires des exploitations agricoles : cas de Paragominas, état du Para, Amazonie brésilienne

Ballon Noémie, Cialdella Nathalie, Blanc Lilian, Resque Antonio Gabriel Lima, Chia Eduardo. 2016. Les capoieras au prisme des trajectoires des exploitations agricoles : cas de Paragominas, état du Para, Amazonie brésilienne. . Paris : INRA-CIRAD, pp. 1-20. Journées de Recherches en Sciences Sociales. 10, Paris, France, 8 December 2016/9 December 2016.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
BALLON_Et AL_SFER_2016_VF.pdf

Télécharger (616kB) | Preview

Abstract : En Amazonie brésilienne les forêts secondaires ou capoieras, présentent un nouvel intérêt pour les gestionnaires de l'environnement et des institutions locales. Le maintien et le développement de ces forêts régénérées après déforestation représentent une des options majeures pour la restauration, un des engagements forts du Brésil lors de la COP 21. Le devenir des forêts secondaires dépend des agriculteurs. Or très peu d'études se sont intéressées aux raisons sociotechniques qui conduisent les agriculteurs à maintenir, voire à développer les capoieras. Sont-elles le produit de stratégies des agriculteurs ? Ou se sont-elles imposées ? Les auteurs analysent les trajectoires des exploitations afin d'identifier et de comprendre ces raisons sociotechniques qui sont à la croisée des dynamiques écologiques et humaines. La zone d'étude est la commune de Paragominas, citée en modèle pour avoir mis en place l'initiative " Municipe Vert ", fondée sur l'arrêt de la déforestation et la mise en place de bonnes pratiques de production et de restauration forestière. Une méthode d'analyse systémique sur le temps long a été adoptée sur un échantillon de 25 agriculteurs familiaux. La diversité des trajectoires d'exploitation selon les pratiques des agriculteurs, l'histoire de la famille et l'évolution du système de production se traduit par trois profils d'agriculteurs. Le profil " émergent " regroupe des agroforestiers qui conservent une capoeira ancienne sur 50 % minimum de la surface de l'exploitation. Le profil " pionnier " regroupe des agriculteurs pratiquant l'abattis-brûlis avec une capoiera plus jeune et moins étendue. Enfin, le type " incertain " regroupe des producteurs dont la situation économique est fragile avec des arrêts temporaires de l'activité agricole. Leur usage des capoieras à moyen terme reste flou. Cette étude a montré le rôle primordial de la pluriactivité et de l'émergence d'activités pérennes et de systèmes agroforestiers pour expliquer la présence et le maintien de capoieras. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : K01 - Forestry - General aspects
E50 - Rural sociology
A01 - Agriculture - General aspects

Auteurs et affiliations

  • Ballon Noémie, Montpellier SupAgro (FRA)
  • Cialdella Nathalie, CIRAD-ES-UMR INNOVATION (BRA)
  • Blanc Lilian, CIRAD-ES-UPR BSef (FRA)
  • Resque Antonio Gabriel Lima, UFRA (BRA)
  • Chia Eduardo, INRA (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/583138/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-09-30 ]