Agritrop
Home

Monument historique ou système bien vivant? Les foggaras des oasis du Touat (Algérie) et leur réalimentation en eau par pompage

Idda Salem, Bonte Bruno, Mansour Hamidi, Bellal Sid-Ahmed, Kuper Marcel. 2017. Monument historique ou système bien vivant? Les foggaras des oasis du Touat (Algérie) et leur réalimentation en eau par pompage. Cahiers Agricultures, 26 (5):55007, 9 p.

Journal article ; Article de recherche ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
2017 Foggaras Idda et al.pdf

Télécharger (838kB) | Preview

Titre anglais : Historical monument or living system? Integrating pumped groundwater in the foggaras of the oases of the Touat, Algeria

Liste HCERES des revues (en SHS) : oui

Thème(s) HCERES des revues (en SHS) : Géographie-Aménagement-Urbanisme-Architecture

Abstract : Durant les cinq dernières décennies, le Sahara algérien a connu plusieurs programmes de développement agricole fondés sur l'exploitation de l'eau souterraine. Les pompages d'eau souterraine effectués dans les nouveaux périmètres de mise en valeur sont souvent montrés du doigt pour avoir fragilisé les systèmes hydrauliques ancestraux des foggaras (ou qanat, galeries drainant la nappe vers une oasis). Pourtant, dans les régions de Touat, Gourara et Tidikelt, les paysanneries continuent à exploiter un certain nombre de foggaras, parfois même alimentées par des eaux souterraines pompées. L'étude de l'oasis de Lahmeur dans la zone de Touat montre les nouvelles stratégies développées par les oasiens face aux transformations dans la zone. À travers une enquête sur cinq foggaras alimentées par un forage, l'objectif est de décrire et d'expliquer les conditions ayant permis de construire ce nouveau dispositif hydraulique hybride, et la capacité des oasiens à faire des ajustements dans ce système irrigué afin de perpétuer son fonctionnement. Cet article vise à contribuer à l'analyse du processus de renouveau de l'agriculture oasienne dans le Sahara algérien. L'étude permet, d'une part, de souligner certaines ruptures observées dans le fonctionnement du système des foggaras, et, d'autre part, de montrer les continuités et les ajustements opérés par les acteurs dans un contexte saharien en forte mutation. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Over the past five decades, several agricultural development programs based on the use of pumped groundwater were carried out in the Algerian Sahara. The increased groundwater use for the new irrigation schemes is often held responsible for the decline of the ancient foggara (or qanat, subterranean channels collecting groundwater diverted to oases) irrigation systems. However, the peasantry of the Touat, Gourara and Tidikelt regions continues to exploit a certain number of foggaras, sometimes even fed by pumped groundwater. The study of the Lahmeur oasis in the Touat region shows the new strategies developed by the oasis peasantry to adapt to recent transformations. Through a survey of five foggaras fed by a borehole, we analyze the conditions that made it possible to build a hybrid irrigation system and we show the capacity of the irrigation community to adapt this irrigation system to perpetuate its operation. This article aims to contribute to the recent debate on the renewal of oasis agriculture in the Algerian Sahara. It highlights some ruptures in the functioning of foggaras system, but also many continuities and adjustments made by the actors in a rapidly changing Saharan context. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Oasis, Système hydraulique, eau souterraine, Technologie traditionnelle, Changement technologique, Pompage, Eau d'irrigation, Méthode d'irrigation, Enquête

Mots-clés géographiques Agrovoc : Algérie

Mots-clés libres : Oasis, Foggara, Qanat, Forage, Adrar

Classification Agris : N01 - Agricultural engineering
P10 - Water resources and management
F06 - Irrigation

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2014-2018) - Agriculture écologiquement intensive

Auteurs et affiliations

  • Idda Salem, CIRAD-ES-UMR G-EAU (FRA)
  • Bonte Bruno, IRSTEA (FRA)
  • Mansour Hamidi, Université d'Oran (DZA)
  • Bellal Sid-Ahmed, Université d'Oran (DZA)
  • Kuper Marcel, CIRAD-ES-UMR G-EAU (MAR) ORCID: 0000-0002-1240-0592

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/585795/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-06-07 ]