Agritrop
Home

Taxonomie et évolution dans le genre Passiflora : synthèse des connaissances actuelles

Rome Maxime, Coppens D'Eeckenbrugge Geo. 2018. Taxonomie et évolution dans le genre Passiflora : synthèse des connaissances actuelles. Bulletin de la Société Linnéenne de Lyon, 87 (5-6) : pp. 133-148.

Journal article ; Article de synthèse ; Article de revue à facteur d'impact
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents jusqu'au 1 May 2021.
Use under authorization by the author or CIRAD.
Rome 2018 Taxonomie et évolution dans le genre Passiflora.pdf

Télécharger (1MB) | Request a copy

Titre anglais : Taxonomy and evolution in Passiflora: A synthesis of current knowledge

Quartile : Q4, Sujet : BIOLOGY

Abstract : Originaire d'Amérique tropicale, d'Asie du sud-est et d'Océanie, Passiflora L. est le genre le plus important de la famille des Passifloraceae avec 576 espèces. Principalement distribuées sous les néotropiques, des régions côtières à près de 4 300 m d'altitude, elles se sont adaptées à des environnements très variés et ont noué des interactions fortes et nombreuses avec des animaux (herbivorie, mutualismes de pollinisation et protection), donnant lieu à une formidable diversité d'espèces par une évolution et une phylogéographie particulièrement complexes. Dès les premières explorations botaniques du Nouveau Monde et avec la description d'un nombre rapidement croissant d'espèces, les études taxonomiques se sont heurtées à la difficulté d'interpréter la diversité morphologique en termes d'évolution, de nombreux caractères montrant une forte labilité et/ou dispersion à travers le genre. La dernière classification a réduit le nombre de sous-genres de 22 à quatre (Decaloba, Passiflora, Astropheaet Deidamioides). Les trois premiers, correspondant à trois niveaux de ploïdie dominants (2n = 12, 18, ou 24 chromosomes), ont été validés par la phylogénétique moléculaire. En revanche, Deidamioides est divisé en deux clades au moins. Enfin, les espèces dioïques au sein du genre constituent un cinquième sous-genre, Tetrapathea. Aux niveaux infrasubgénériques, les difficultés dans le classement des espèces et la compréhension de leur évolution restent nombreuses, notamment en relation avec des évolutions indépendantes pour un même trait, des évolutions réticulées, une hérédité paternelle ou biparentale du génome chloroplastique ainsi qu'une variabilité intraspécifique voire intra-individuelle pour certaines séquences génétiques.

Résumé (autre langue) : Passiflora L. is the most important genus of the family Passifloraceae, native to tropical America, South-East Asia and Oceania. Mainly distributed in the neotropics, from coastal regions to elevations about 4,300 m, its 576 species have adapted to highly diverse environments and forged many strong interactions with animals (herbivory, mutualisms of pollination and protection), giving rise to a formidable species diversity through a particularly complex evolution and phylogeography. Since the first botanical explorations of the New World, taxonomical studies have faced considerable difficulties in interpreting this morphological diversity in terms of evolution, many traits showing lability and/or a wide dispersion throughout the genus. The last classification reduced the number of subgenera from 22 to 4 (Decaloba, Passiflora, Astrophea, and Deidamioides). The first three, corresponding to dominant ploidy levels (2n=12, 18, and 24 chromosomes, respectively), have been validated by molecular phylogenetic studies. The fourth, Deidamioides, has been divided in two clades, at least. Moreover, dioecious species formed a fifth subgenus, Tetrapathea. At lower levels, there remain many problems in the classification of species and the comprehension of their evolution with independent acquisitions of the same trait, cases of reticulate evolution, paternal or biparental inheritance of the chloroplast genome, as well as intraspecific or even intra-individual variability for certain gene sequences.

Mots-clés géographiques Agrovoc : Amérique tropicale, Asie du Sud-Est, Océanie

Mots-clés libres : Fruits de la passion

Classification Agris : F70 - Plant taxonomy and geography

Champ stratégique Cirad : Axe 6 (2014-2018) - Sociétés, natures et territoires

Auteurs et affiliations

  • Rome Maxime, Université de Grenoble (FRA) - auteur correspondant
  • Coppens D'Eeckenbrugge Geo, CIRAD-BIOS-UMR AGAP (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/587731/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-01-07 ]