Agritrop
Home

Impact des termitières sur les propriétés des sols forestiers tropicaux humides : Application au dispositif DynAfFor de Loundoungou (République du Congo)

Lenz Sébastien. 2018. Impact des termitières sur les propriétés des sols forestiers tropicaux humides : Application au dispositif DynAfFor de Loundoungou (République du Congo). Paris : Université Paris-Saclay, 64 p. Mémoire de master 2 : Agrosciences, environnement, territoires, paysage, forêt : Université Paris-Sacaly

Disertation
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
Mémoire M2_Sébastien LENZ_2018_Version finale.pdf

Télécharger (2MB) | Preview

Encadrement : Freycon, Vincent ; Bousserrhine, Nourddine ; Roisin, Yves

Abstract : L'influence des termitières géantes du genre Macrotermes sur les propriétés des sols tropicaux est avérée en savane mais a été très peu étudiée en forêt. De plus, cette influence semble dépendre de leur statut (Actif, Abandonné, Recolonisé). L'objectif de cette étude était d'estimer l'influence de termitières géantes sur des sols forestiers tropicaux en tenant compte de leur statut et de la distance à la termitière. Après avoir caractérisé la taille et le statut de 89 termitières géantes au sein de 4 parcelles de 9 ha du dispositif forestier de Loundoungou au nord du Congo, nous avons sélectionné 8 termitières géantes, 4 actives et 4 abandonnées. Nous avons prélevé des échantillons de sol à la surface du dôme central de chaque termitière, à 4 distances de la termitière et 5 profondeurs (0-20, 30-40, 50-60, 70-80 et 90-100 cm). Nous avons aussi prélevé des échantillons au niveau de 2 sols jugés témoins. Les propriétés physico-chimiques (pHeau, pHKCl, granulométrie, CEC, principaux cations, Carbone organique, N total, nitrate et ammonium) ont été mesurées sur les échantillons de sol. Nous avons trouvé que l'espèce Macrotermes muelleri est présente dans seulement 7% des termitières. Les modifications des propriétés du sol se limitent principalement au niveau du dôme et sont d'autant plus importantes que les termitières sont encore actives. Ainsi, les teneurs des principaux cations sont 5 à 15 fois supérieures au niveau du dôme des termitières actives alors qu'elles ne sont plus que de 2 à 5 fois pour les termitières abandonnées. Le pHeau au niveau des termitières actives est moins acide que le sol voisin alors que le pHeau des termitières abandonnées et du sol témoin sont similaires. Les teneurs en argile du dôme –indifféremment du statut – sont de 40% alors qu'elles ne sont que de 17% au niveau du sol témoin. La CEC, la teneur en argile et la concentration en cations échangeables diminuent faiblement avec la distance à la termitière dans l'horizon de surface. Par contre, les modifications sont négligeables en profondeur. Notre étude suggère que l'activité des termites modifie les propriétés physico-chimiques du sol sur une distance allant de 5 à 10 mètres de la termitière.

Résumé (autre langue) : In the savanna, the influence of large termite mounds of Macrotermes on soil properties is well known but it is not the case in forests. Moreover, this influence seems to depend on the status of the termite mound (Active, Abandoned, Recolonized). The objective of this study was to estimate the influence of termite mounds on forest tropical soil according to its status, distance et depth. The height and status of 89 giant termite mounds have been characterized on 4 parcels of 9 ha in Loundoungou, in the north of the Republic of Congo. In fact, 8 large termite mounds (4 Abandoned and 4 Active) have been selected for our experiments. Soil samples haven been collected at 4 distances and 5 depths (0-20, 30-40, 50-60, 70-80 et 90-100 cm). We took soil samples from the walls of mounds and in a “control” zone where the activity of termites can be neglected. Some physical-chemical properties have been analyzed on soil samples (pHwater, pHKCl, granulometry, exchangeable cations, SOC, CEC, Nitrogen-total). Our results show that the percentage of inhabited mounds by this species is only 7%. The action of this species on soil properties is mainly limited at the mound. They have more influence in active mounds than in abandoned ones. The amount of exchangeable cations is 5 to 15 time greater in sides of active termite mounds than on the surrounding soil. For abandoned mounds, this amount is only 2 to 5 more important. The pHwater is greater in active mounds than in both abandoned mounds and surrounding soil, which are similar. For both status (Active and Abandoned), the percentage of clay in the walls is of 40%, while the control soil only has a percentage of 17%. CEC, percentage of clay and exchangeable cations concentration decrease weakly with the distance from the mounds on the surface. However, the action by termites in depth is insignificant. Our study suggests that termites activity can influence the physical-chemical properties of soil between 5 and 10 m around a mound.

Mots-clés libres : Forêt tropicale humide, Termites, Macrotermes, Propriétés chimiques du sol

Auteurs et affiliations

  • Lenz Sébastien, Université Paris-Saclay (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/590081/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]