Agritrop
Home

État des lieux des plantations forestières d'essences locales en zone de forêt dense au Cameroun

Njankouo Moumbagna Mouhamet, Guizol Philippe. 2018. État des lieux des plantations forestières d'essences locales en zone de forêt dense au Cameroun. Dschang : Université de Dschang, 78 p. Mémoire de master 2 : Aménagement et gestion participative des ressources forestière : Université de Dschang

Disertation
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
Mémoire Njankouo.pdf

Télécharger (9MB) | Preview

Encadrement : Eba'A, Atyi ; Guizol, Philippe

Abstract : Le présent mémoire intitulé " Etat des lieux des plantations forestières d'essences locales en zone de forêt dense au Cameroun " est le rendu du stage professionnel qui s'est déroulé du 13 Juillet au 30 novembre 2017, dans le cadre des activités communes de recherche du Centre de Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD) et du Centre de Recherche Forestière International (CIFOR). Cette étude avait pour objectif de contribuer à la connaissance de la situation actuelle des plantations forestières qui sont situées pour la plupart dans des réserves forestières. Ce regain d'intérêt pour les plantations est inhérent aux grands projets à venir, de réhabilitation des paysages dégradés liés aux changements climatiques et à l'approvisionnement des marchés domestiques, qui intéressent plusieurs bailleurs de fonds comme le CAFI, AFR100 et le Fonds verts. Ce travail qui nous donne une vision d'ensemble des plantations de la zone forestière, jette les bases des prochaines activités spécifiques à chaque plantation, en vue d'avoir des données plus précises qui permettront d'orienter les différentes interventions. Il était donc question de faire un inventaire des différents essais de plantations existantes en zones de forêts denses (i), de faire un inventaire des modèles de gestion appliqués à ces plantations (ii), de faire des prescriptions en vue de leur réhabilitation (iii). Pour ce faire, trois (03) plantations ont été sélectionnées en fonction de leur répartition dans les trois grandes zones forestières du Cameroun, à savoir : le Centre; l'Est et le Sud. Les principaux résultats montrent effectivement un abandon presse total de toutes ces plantations, une pression anthropique grandissante qui touche non seulement les plantations forestières, mais aussi les différentes réserves sur lesquelles elles sont assises. La réhabilitation des plantations abandonnées doit se faire en impliquant de façon optimale les populations locales. Pour ce faire, l'Etat du Cameroun doit d'abord définir les différentes responsabilités dans la chaine de gestion des réserves forestières et des plantations. Ensuite, il doit mettre en place un modèle de gestion qui puisse non seulement résoudre les problèmes de manque de terre agricole, mais aussi celui du bois énergie et de bois d'oeuvre pour les populations. Aussi, la promotion des plantations dans les forêts communales et communautaires doit être accentuée, en accompagnant leurs gestionnaires à intégrer de façon pratique cette activité. La demande accrue de certaines essences sur le marché, doit être une opportunité à saisir pour l'avenir, car la forêt naturelle ne pourrait sans doute pas satisfaire à long terme les différents besoins. Enfin les promoteurs privés des plantations doivent être encouragés en rendant plus souple la législation forestières en matière de commercialisation des produits issus de leurs plantations.

Résumé (autre langue) : This thesis entitled "State of the forest plantations of local species in dense forest zone in Cameroon" it's the rendering of the professional internship which took place from July 13 to November 30, 2017 as part of the common research activities of the Center for Agricultural Research for Development (CIRAD) and the Center for International Forestry Research (CIFOR). The objective of this study was to contribute to the knowledge of the actual situation of forest plantations, most of which are located in forest reserves. This renewed interest in plantations is inherent to major future projects, rehabilitation of degraded landscapes linked to climate change and supply of domestic markets, which are of interest to several donors. This work, which gives us an overview of the plantations in the forest zone, lays the foundation for a series of other activities specific to each plantation in order to have more precise data that will guide the various interventions. It was therefore a question to do an inventory of the different existing plantation trials in dense forest zones (i), to make an inventory of the management models applied to these plantations (ii), to make prescriptions for their rehabilitation (iii). To do this, three (03) plantations were selected according to their distribution in the three main forest areas of Cameroon, namely: Center, East and South. The main results show a complete abandonment of all these plantations, a growing anthropic pressure that affects not only the forest plantations, but also the different reserves on which they are based. Rehabilitation of abandoned plantations should be done with optimal involvement of local people. To do this, the State of Cameroon must first define the different responsibilities in the chain of management of forest reserves and plantations. Then, it must set up a management model that can not only solve the problems of lack of agricultural land, but also that of wood energy and timber populations. Also, the promotion of plantations in the communal and community forests must be accentuated, accompanying their managers to integrate this activity in a practical way. The increased demand for certain species on the market must be an opportunity to seize for the future, because the natural forest could not in the long term satisfy the different needs. Finally, private promoters of plantations should be encouraged by making forest legislation more flexible in the marketing products of their plantations.

Mots-clés libres : Forêt tropicale humide, Sylviculture, Plantation, Cameroun, Afrique centrale

Auteurs et affiliations

  • Njankouo Moumbagna Mouhamet, Université de Dschang (CMR)
  • Guizol Philippe, CIRAD-ES-UPR Forêts et sociétés (CMR)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/591072/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-07 ]