Agritrop
Home

Designing intervention to support endogenous agricultural innovation process in the South: identifying conditions for its effectiveness. The case of an irrigated scheme in Tunisia

Ola Dolinska Aleksandra. 2016. Designing intervention to support endogenous agricultural innovation process in the South: identifying conditions for its effectiveness. The case of an irrigated scheme in Tunisia. Montpellier : AgroParisTech, 139 p. Thèse de doctorat : Sciences sociales : AgroParisTech

Thesis
[img]
Preview
Published version - Anglais
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID591650.pdf

Télécharger (3MB) | Preview

Titre français : L'accompagnement des processus d'innovation agricole endogène au Sud : Quelles conditions pour son effectivité et efficacité ? Le cas d’un périmètre irrigué en Tunisie

Encadrement : D'Aquino, Patrick ; Rougier, Jean-Emmanuel

Abstract : Les agriculteurs africains sont sous la pression d'innover. Dans la domaine de l'innovation agricole l'insatisfaction croissante avec le modèle linéaire de transfert de l'innovation technologique dans lequel l'innovation était conçue par les chercheurs, disséminée par les vulgarisateurs puis adoptée – ou non – par les agriculteurs a incité la recherche des modèles alternatifs au model linéaire. La reconnaissance des sources d'innovation hors du monde de la recherche, l'intérêt croissant au rôle des agriculteurs et leur expertise dans le processus d'innovation et la conceptualisation de l'innovation comme combinaison des plusieurs dimensions (et non seulement une nouvelle technologie) ont influencé la façon dont les académiques étudient les processus d'innovation. Dans cette thèse nous utilisons l'approche de systèmes d'innovation dans laquelle l'innovation émerge dans un système complexe des acteurs hétérogènes comme le résultat de l'apprentissage social qui a lieu pendant leurs interactions. Ce changement d'approche change la position des agriculteurs qui sont désormais reconnus comme une source d'innovation au même titre que les autres acteurs. Mais dans l'opérationnalisation de l'approche, les plateformes d'innovation, est-ce vraiment le cas ? Nous nous intéressant aux agriculteurs, d'une part comme acteurs clé pour la sécurité alimentaire et d'autre part comme les usagers finaux de l'innovation agricole, ceux qui la mettent en pratique. Ainsi l'analyse des effets de différents types d'interactions, des processus d'apprentissage et des jeux de pouvoir sur la position des agriculteurs dans le processus d'innovation est centrale pour cette thèse. A la base de l'analyse dans la zone d'étude – un périmètre irrigué El Brahmi au Nord Ouest de la Tunisie - nous avons construit un outil visant à mobiliser la capacité d'innovation des agriculteurs locaux. La méthodologie proposée contient des éléments de la modélisation d'accompagnement, et notamment s'appuie sur le principe de " self-design ". Nous avons proposé un jeu de rôle que les joueurs co-construisent en le jouant. Ils développent, discutent, négocient et testent des solutions innovantes pour atteindre les objectifs qu'ils définissent eux-mêmes. Ainsi ils mobilisent leurs connaissances locales et deviennent les co-auteurs de leur propre apprentissage et de la méthode d'appui à leur processus d'innovation.

Résumé (autre langue) : African farmers are under pressure to innovate. In the field of agricultural innovation studies, the growing dissatisfaction with the linear model of innovation transfer in which the innovation is conceived by researchers, transferred by extension agents and then adopted by farmers, pushed the researchers to look for alternatives. The recognition of actors not belonging to the scientific world as sources of innovation, the growing focus on the role of farmers and their knowledge in the innovation process and the recognition of different dimensions of innovation (beyond just new technology) influenced the way in which the academics now study innovation. In the innovation systems approach, innovation defined as a social or economical activity useful for the agricultural development, emerges in a complex system of heterogeneous actors as a result of the social learning that takes place during their interactions. This change of approach entails change in the position of farmers who are now, equally to other actors, recognized as sources of innovation. But what is really the position of farmers in the most common operationalization of the AIS approach, innovation platforms? We are focusing our interest on farmers for two reasons: they are recognized as key actors for food security and they are the ultimate users of agricultural innovation, those who put it in practice. Thus the analysis of the effects of different types of interactions, learning processes and power relations on the position of farmers in the innovation process is central for this thesis. On the basis of the analysis that we conducted in the study area – the irrigation scheme El Brahmi in North West Tunisia – we designed a tool to mobilize the innovation capacity of local farmers. The proposed methodology includes elements of companion modeling, and is based on the “self-design” principle. We developed a simulation game that is co-constructed by players – dairy farmers – while they play. They develop, discuss, negotiate and test innovative solutions to reach objectives that they themselves define. While doing it, they mobilize local knowledge and become co-authors of their own learning and of the method to support their innovation process.

Mots-clés Agrovoc : Système de culture, Connaissance indigène, Innovation, Développement agricole

Mots-clés géographiques Agrovoc : Tunisie

Classification Agris : F08 - Cropping patterns and systems
C20 - Extension
000 - Autres thèmes

Axe stratégique Cirad : Axe 1 (2014-2018) - Agriculture écologiquement intensive

Auteurs et affiliations

  • Ola Dolinska Aleksandra, CIRAD-ES-UPR GREEN (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/591650/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-03 ]