Agritrop
Home

Exploitation des données d'épidémiosurveillance sur la Cercosporiose Noire sur plantain : outil privilégié pour raisonner la lutte à l'échelle du territoire guadeloupéen

Trouspance Yohan Emmanuel, Puech H., Merle Thomas, Cely T., Diman C., Miath P., Lubin Nadia, Chilin-Charles Yolande, Jacoby-Kaoly C., Abadie Catherine. 2018. Exploitation des données d'épidémiosurveillance sur la Cercosporiose Noire sur plantain : outil privilégié pour raisonner la lutte à l'échelle du territoire guadeloupéen. . LAMIA, INRA, CIRAD. Pointe-à-Pitre : UNSPECIFIED, Résumé, 1 p. Symposium "Modélisation et Statistiques en écologie et en Biosciences", Pointe-à-Pitre, Guadeloupe, 15 May 2018/16 May 2018.

Paper without proceedings
[img] Published version - Anglais
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
Abstract Trouspance Symposium en analyse de données MALIN avril 2018.pdf

Télécharger (191kB) | Request a copy

Abstract : Depuis la récente apparition de la Cercosporiose Noire (CN) en Guadeloupe (2012), la DAAF, la FREDON et le CIRAD ont déployé à l'échelle du territoire guadeloupéen sur des parcelles de plantain un suivi temporel de cette maladie foliaire du bananier. Pour cela, l'incidence (% de plants malades/parcelle) et la sévérité de la maladie (% de surface nécrosée par parcelle) ont été mesurés entre 2014 et 2017 sur 34 parcelles de plantain à raison de 15 plants/parcelle (soit un total de 5460 individus) avec 7 parcelles étant suivies sur les 4 années. L'incorporation à partir de 2016 dans les protocoles de suivi de descripteurs liés aux composantes du rendement (Circonférence du pseudotronc à 1 mètre, Nombre de doigts et Nombre de mains) a permis non seulement d'apprécier la dynamique épidémique sur les 4 années en lien avec des facteurs liés aux pratiques culturales (densité de plantation et pratiques de gestion de la CN) et à l'environnement (type de sol), mais aussi d'évaluer l'impact de la maladie sur le rendement. Cette approche d'épidémiosurveillance consistant en un suivi spatiotemporel de la cercosporiose noire sur plantain a permis de mettre en évidence une augmentation de l'incidence puis de la sévérité de la maladie au cours des années mais suggèrent aussi l'effet de certains facteurs édaphiques ou agronomiques sur le niveau de maladie. Cette démarche constitue une méthodologie innovante dans l'établissement du lien entre la maladie/les pratiques culturales/les composantes du rendement qui pourra être confirmé dans le futur par expérimentation.

Auteurs et affiliations

  • Trouspance Yohan Emmanuel, CIRAD-BIOS-UMR BGPI (GLP)
  • Puech H.
  • Merle Thomas
  • Cely T., FREDON (MTQ)
  • Diman C., DAAF971 (Guadeloupe) (GLP)
  • Miath P., DAAF971 (Guadeloupe) (GLP)
  • Lubin Nadia, CIRAD-BIOS-UMR BGPI (GLP)
  • Chilin-Charles Yolande, CIRAD-BIOS-UMR BGPI (GLP)
  • Jacoby-Kaoly C., FREDON (MTQ)
  • Abadie Catherine, CIRAD-BIOS-UMR BGPI (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/592088/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-04 ]