Agritrop
Home

Humains, bovins et prairies naturelles : une histoire commune de réciprocité et d'échange marchand

De Torres Alvarez Maria Fernanda. 2017. Humains, bovins et prairies naturelles : une histoire commune de réciprocité et d'échange marchand. Montpellier : Université Paul Valéry, 241 p. Thèse de doctorat : Entomologie : Université Paul Valéry

Thesis
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID593748.pdf

Télécharger (10MB) | Preview

Encadrement : Sabourin, Eric ; Porcher, Jocelyne

Abstract : Le but de cette thèse est de proposer une double lecture du système d'élevage à ciel ouvert de l'Uruguay et en particulier des relations entre les populations humaines, les populations bovines et l'écosystème de prairies naturelles à travers deux principes antagoniques : la réciprocité et l'échange marchand. La distribution de ces deux principes configure un répertoire de pratiques et d'interactions qui façonne le territoire de l'élevage extensif et ses conditions spécifiques de produire de l'humanité. L'hypothèse de recherche soutient que le processus d'intensification récent de l'élevage tend à substituer les pratiques et relations de réciprocité par des relations d'échange mercantile qui augmentent la vulnérabilité du système d'élevage comme des écosystèmes de prairie naturelle. Cette substitution privilégie des critères technologiques distants de l'expérience concrète et du savoir-faire local. La thèse propose une ethnographie des relations humains/bovins/pâturages et de leurs transformations par une approche sensible qui combine la science et l'art. La recherche montre comment les éleveurs, en même temps qu'ils produisent des richesses matérielles par la commercialisation de la viande, se produisent eux-mêmes à travers des relations de réciprocité qui engendrent une affectivité et des valeurs éthiques productrices d'humanité.

Résumé (autre langue) : The aim of this thesis is to propose a double reading of Uruguay's open-air breeding system and in particular the relations between human populations, bovine populations and the natural grasslands ecosystem through two antagonistic principles: reciprocity and market exchange. The distributions of this two principles configures a very diverse repertoire that gives the texture to the breeding territory as different conditions to produce humanity. The research hypothesis holds that the process of recent intensification tends to substitute reciprocity practices and relations by mercantile exchange relations that increase the vulnerability of the breeding system like ecosystems around the natural grassland. The thesis proposes an ethnography in between open-sky-breeding relations between human / cattle / grassland and their transformation on livestock territories in Uruguay, through a sensitive approach, which combines science and art. As an important result, we show that at the same time farmers produce material wealthy due to meat market; they produce themselves, a certain type of humanity based on ethics values and affectivity generated by relationship of reciprocity.

Mots-clés Agrovoc : Élevage, Prairie naturelle, éleveur pastoral, Production de viande, Durabilité, Genre humain, Bovin, Éthique

Mots-clés géographiques Agrovoc : Uruguay

Mots-clés complémentaires : Filière

Classification Agris : L01 - Animal husbandry
E72 - Domestic trade
E50 - Rural sociology
000 - Autres thèmes

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2014-2018) - Agriculture écologiquement intensive

Auteurs et affiliations

  • De Torres Alvarez Maria Fernanda, CIRAD-ES-UMR ART-DEV (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/593748/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-11-25 ]