Agritrop
Home

Les populations locales sont-elles conservationnistes? Des agroforêts aux plantations monospécifiques en Indonésie

Feintrenie Laurene. 2019. Les populations locales sont-elles conservationnistes? Des agroforêts aux plantations monospécifiques en Indonésie. . Québec : Université Laval, Résumé, pp. 1-3. Colloque québécois en agroforesterie : Pour un territoire habité. 6, Quebec, Canada, 22 November 2019/22 November 2019.

Paper without proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
Feintrenie_2019_Agroforesterie Indonésie_ULAval.pdf

Télécharger (5MB) | Request a copy
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
Feintrenie_2019_Colloque Agroforesterie U Laval_Québec.pdf

Télécharger (270kB) | Preview

Matériel d'accompagnement : 1 diaporama (35 vues)

Abstract : Les cultures de rente se développent dans les régions autrefois boisées de l'Indonésie, parallèlement aux améliorations commerciales et économiques. Les cultures pérennes comme le café, le cacao et l'hévéa ont d'abord été plantées dans des domaines par des entreprises privées ou publiques. Les populations locales ont ensuite intégré ces cultures dans leurs systèmes agricoles, souvent par la plantation d'agroforêts, c'est-à-dire la culture intercalaire de la nouvelle culture commerciale avec le riz de montagne et les cultures vivrières. La culture était généralement mélangée à des arbres fruitiers, du bois d'oeuvre et d'autres plantes utiles. Une spécialisation géographique s'est produite, motivée par des contraintes biophysiques et des opportunités de marché, avec l'expansion du cacao à Sulawesi, du café à Lampung, et de l'hévéa à Sumatra Est. Cependant, au cours des trois dernières décennies, ces agroforêts ont de plus en plus été converties en monocultures plus productives. Une trajectoire commune peut être observée dans les paysages agricoles dominés par une culture de rente pérenne : du ladang aux agroforêts, puis aux plantations en monoculture. Ce processus combine l'expansion agricole au détriment des forêts naturelles et la spécialisation agricole au détriment de la biodiversité et des habitats fauniques. Nous avons déterminé les principaux moteurs de l'expansion et de l'intensification de l'agriculture dans trois régions d'Indonésie sur la base d'enquêtes de perception et d'analyses de rentabilité de l'utilisation des terres. Lorsque les contextes nationaux et internationaux influencent clairement les décisions des agriculteurs, les populations locales semblent très sensibles aux opportunités économiques. Ils n'hésitent pas à changer leur système de subsistance si cela peut augmenter leurs revenus. Leur attachement culturel ou sentimental à la forêt et aux agroforêts n'est pas suffisant pour empêcher leur conversion.

Résumé (autre langue) : Cash crops are developing in the once forested areas of Indonesia in parallel with market and economic improvements. Perennial crops such as coffee, cocoa, and rubber were first planted in estates by private or public companies. Local people then integrated these crops into their farming systems, often through the planting of agroforests, that is, intercropping the new cash crop with upland rice and food crops. The crop was generally mixed with fruit trees, timber, and other useful plants. A geographic specialization occurred, driven by biophysical constraints and market opportunities, with expansion of cocoa in Sulawesi, coffee in Lampung, and natural rubber in eastern Sumatra. However, during the past three decades, these agroforests have increasingly been converted into more productive monoculture plantations. A common trajectory can be observed in agricultural landscapes dominated by a perennial cash crop: from ladang to agroforests, and then to monoculture plantations. This process combines agricultural expansion at the expense of natural forests and specialization of the land cover at the expense of biodiversity and wildlife habitats. We determined the main drivers of agricultural expansion and intensification in three regions of Indonesia based on perception surveys and land use profitability analysis. When the national and international contexts clearly influence farmers' decisions, local people appear very responsive to economic opportunities. They do not hesitate to change their livelihood system if it can increase their income. Their cultural or sentimental attachment to the forest is not sufficient to prevent forest conversion.

Mots-clés libres : Transition agraire, Asie du Sud-Est, Agroforêts à hévéa, Palmier à huile, Café, Cacao, Agriculture familiale, Agroforesterie, Deforestation, Perceptions, Biodiversité

Auteurs et affiliations

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/594375/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-01-15 ]