Agritrop
Home

La dynamique d'adoption de l'agriculture de conservation à l'échelle des exploitations agricoles. Cas du Moyen Ouest de Madagascar

Razafimahatratra Hanitriniana Mamy, Bignebat Céline, David-Benz Hélène, Bélières Jean-François, Penot Eric. 2019. La dynamique d'adoption de l'agriculture de conservation à l'échelle des exploitations agricoles. Cas du Moyen Ouest de Madagascar. In : Actes du 14e Congrès du RIODD 2019. Développement durable : territoires et innovations. RIODD, La Rochelle Business School. La Rochelle : RIODD, 23 p. Congrès du RIODD 2019. 14, La Rochelle, France, 25 September 2019/27 September 2019.

Paper with proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
RIODD2019_communication_texte_finale_Razafimahatratra_Mamy_V7.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Abstract : L'agriculture de conservation (AC) est une technique agroécologique comprenant le non labour du sol, la couverture permanente du sol et la rotation/association des cultures (FAO, 2017). L'AC a été promue dans différents pays d'Afrique Subsaharienne pour pallier les problèmes de dégradation du sol et pour favoriser la transition vers une agriculture plus durable. Toutefois, le niveau d'adoption de la technique est faible en Afrique Subsaharienne. La présente étude propose d'utiliser le cadre " Sustainable Rural Livelihood " (SRL) pour traiter la problématique de la transition de l'agriculture vers l'agroécologie en Afrique subsaharienne. La question de recherche est de savoir : quelles sont les motivations des exploitations agricoles familiales et les barrières qui façonnent les dynamiques actuelles d'adoption de l'AC ? A ce titre, une collecte de données qualitatives a été menée en 2017 dans le Moyen Ouest de Madagascar. L'étude empirique confirme que la zone d'étude est bien dans un contexte de dégradation du sol et que les exploitants en ont conscience. Certains exploitants n'ont pas été dans une dynamique d'adoption de l'AC, alors que d'autres l'ont été parce qu'ils ont été motivé au départ par la perspective d'amélioration des performances de leurs moyens d'existence. Toutefois, la faiblesse des dotations en capital de ces exploitations a été une barrière pour la poursuite de cette dynamique d'adoption et a favorisé l'abandon de la technique. Une reprise de la pratique de l'AC, après des années d'abandon, et un comportement d'adoption discontinue ont cependant été un effet non attendu dont l'existence n'a pas encore été démontrée empiriquement dans la littérature. Ce résultat illustre les capacités d'innovation et d'adaptation des exploitations. Renouveller les méthodes d'accompagnement des exploitations, favoriser la multidisciplinarité scientifique dans l'analyse des processus d'innovation et approfondir les recherches sur la pratique discontinue de l'AC sont autant de pistes de recherche identifiées à l'issue de ce travail de recherche.

Résumé (autre langue) : Conservation agriculture (CA) is an agroecological innovation that entails minimal soil disturbance, permanent soil cover and crop rotations and/or associations (FAO 2017). It has been promoted in sub-Saharan Africa to address soil degradation and to support the transition toward a sustainable agriculture. Whereas, CA adoption rate is low in sub-Saharan Africa. This study proposes to use the " Sustainable Rural Livelihood " (SRL) framework to analyse the transition toward agroecology in sub-Saharan Africa. The research question is: what are motivations and barriers that shape the current dynamics of CA adoption at farm level? A qualitative data caollection has thus been carried out in 2017 in Western Madagascar. Empirical insights confirm that farmers in the study area are facing soil degradation. Some farmers adopt CA and have initially been motivated by the perspective to improve the agricultural production, while other are not in an adoption dynamic. Low endowment of farmers' livelihood assets hindered this adoption and then favoured the disadoption of the technique. However, an up return to CA practices after a phase of disadoption and a discontinued adoption behaviour occurred as an unexpected effect because the existence of such behaviour has not yet been empirically demonstrated in the literature. This result illustrated the innovation and the adaptive capacities of farmers. Renewing the acompanying approach of farmers to facilitate the transition toward CA, encouraging the scientific multidisciplinary in the analysis of the innovation process and further investigations about the discontinuance of the practice of CA are identified as topics of research to explore.

Mots-clés libres : Agriculture de conservation, Madagascar, Systèmes de production, Moyens d'existence

Auteurs et affiliations

  • Razafimahatratra Hanitriniana Mamy, FOFIFA (MDG)
  • Bignebat Céline, INRA (FRA)
  • David-Benz Hélène, CIRAD-ES-UMR MOISA (FRA)
  • Bélières Jean-François, CIRAD-ES-UMR ART-DEV (MDG) ORCID: 0000-0002-8399-9045
  • Penot Eric, CIRAD-ES-UMR INNOVATION (FRA) ORCID: 0000-0002-2773-5440

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/595243/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-07-09 ]