Agritrop
Home

Gouvernance, structuration du secteur semencier du Burkina Faso. Un focus sur Sorgho, Niébé, Gombo

Compaore G.C., Sawadogo-Compaore E.M.F.W., Temple Ludovic, Nlend Nkott Anny Lucrèce, Sourisseau Jean-Michel, Sawadaogo N.. 2020. Gouvernance, structuration du secteur semencier du Burkina Faso. Un focus sur Sorgho, Niébé, Gombo. Montpellier : CIRAD-INERA, 34 p. (Working Paper - Projet Coex, 2)

Technical and research document
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
Working-paper-02-Coex.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Abstract : La structuration du système semencier des pays de l'OCDE pour produire des semences Distinctes, Homogènes et Stables (DHS), interpelle les mécanismes de gouvernance de ce secteur dans les économies moins avancées. Cette question est analysée au Burkina Faso. Les résultats mettent en évidence une évolution croissante des cadres réglementaires nationaux et régionaux de régulation de ce système, vers la création, la production et l'utilisation de semences dites améliorées. Soutenus et financés majoritairement par des acteurs internationaux, Le rôle central de l'institut national de recherche agronomique est central dans l'application des prérogatives nationales. Le secteur privé structuré principalement autour de l'union nationale des producteurs semenciers, et de l'association nationale des entreprises semencière, joue aussi un rôle stratégique dans l'approvisionnement en semences. Des impacts partiels de cette structuration sont analysés sur les filières niébé, sorgho.

Résumé (autre langue) : The structuring of the OECD seed system to produce Distinct, Homogeneous and Stable Seeds (DHS) challenges the governance mechanisms of this sector in less advanced economies. This issue is being analysed in Burkina Faso. The results highlight a growing shift in the national and regional regulatory frameworks for regulating this system towards the creation, production and use of so-called improved seeds. Supported and funded mainly by international actors, the central role of the National Agricultural Research Institute is central to the application of national prerogatives. The private sector, structured mainly around the national union of seed producers, and the National Association of Seed Enterprises, also plays a strategic role in seed supply. Partial impacts of this structuring are anlysed on the cowpea, sorghum.

Mots-clés libres : Burkina Faso, Secteur semencier, Gombo, Niébé, Sorgho

Agence de financement hors UE : Agence Nationale de la Recherche, Agropolis Fondation

Auteurs et affiliations

  • Compaore G.C., INERA (BFA)
  • Sawadogo-Compaore E.M.F.W., INERA (BFA)
  • Temple Ludovic, CIRAD-ES-UMR INNOVATION (FRA) ORCID: 0000-0001-8723-4245
  • Nlend Nkott Anny Lucrèce, CIRAD-ES-UMR INNOVATION (FRA) ORCID: 0000-0001-6823-0855
  • Sourisseau Jean-Michel, CIRAD-ES-UMR ART-DEV (FRA)
  • Sawadaogo N., Université Joseph KI-Zerbo (BFA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/596069/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-09-04 ]