Agritrop
Home

Early effects of the COVID-19 outbreak on the African dairy industry: Cases of Burkina Faso, Kenya, Madagascar, and Senegal

Vall Eric, Mburu John, Ndambi Asaah, Sall Cheick, Camara Astou Diaw, Sow Anna, Ba Koki, Corniaux Christian, Diaw Arona, Seck Djibril, Vigne Mathieu, Audouin Sarah, Rakotomalala Lovaniaina Jean Elisée, Rakotonoely Lynah Nirina, Dias Ferreira Flavio, Véromalalanirina Erica, Rajaonera Mahery, Ouédraogo Souleymane, Sodre Etienne, Tall Idrissa, Ilboudo Madeleine Diallo, Duteurtre Guillaume. 2021. Early effects of the COVID-19 outbreak on the African dairy industry: Cases of Burkina Faso, Kenya, Madagascar, and Senegal. Cahiers Agricultures, 30:14, 9 p.

Journal article ; Article de recherche ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Anglais
License Licence Creative Commons.
cagri200143.pdf

Télécharger (704kB) | Preview

Titre français : Premiers effets de la pandémie de COVID-19 sur l’industrie laitière africaine : exemples du Burkina Faso, du Kenya, de Madagascar et du Sénégal

Liste HCERES des revues (en SHS) : oui

Thème(s) HCERES des revues (en SHS) : Géographie-Aménagement-Urbanisme-Architecture

Abstract : This paper provides an early assessment of the effects of the COVID-19 outbreak and of subsequent response measures on milk production, collection, processing, marketing and consumption in Africa. We focus on the period surrounding the first wave of the outbreak (from February to June 2020), during which the number of cases surged and many steps were taken to curb the epidemic. The paper is based on reports from four countries covered by the Africa-Milk Research Project: Burkina Faso, Kenya, Madagascar and Senegal. Data was collected primarily from nine dairy processors located in those countries. Major conclusions of the study are: (1) Dairy farmers were negatively affected by COVID-19 measures when the health crisis coincided with the peak of the milk production season, and when governments did not take steps to support milk production. (2) Small and informal milk collectors were also affected by traffic restrictions as they could not obtain traffic permits. (3) Milk powder importation remained unaffected during the outbreak. (4) Dairy processors (particularly small ones) faced many challenges restricting their operation. Travel restrictions led to temporary interruptions of milk supply, and because of employee protection and safety measures, processing costs increased. (5) Many small retailers were affected by bans on public transport and reduced their purchases of artisanal dairy products; meanwhile, spoilage of dairy products increased during long curfews coupled with poor storage conditions. Supermarkets were able to increase their market share during the pandemic thanks to their connections with industrial dairy processors and wholesalers. (6) A majority of consumers decreased their consumption of dairy products due to a decrease of purchasing power. In some cases, an increase in consumption occurred (due to Ramadan month and dry season high temperatures) and consumption shifted towards long-life dairy products. (7) Overall, the consequences of the health crisis affected more small and informal dairy supply chains than the larger ones, which are more formal, better organised and finally more resilient to face this kind of global crisis.

Résumé (autre langue) : Cet article présente une évaluation préliminaire des effets de l'épidémie de COVID-19 et des mesures sanitaires mises en place sur la production, la collecte, la transformation, la commercialisation et la consommation du lait en Afrique. L'étude s'est concentrée sur la période correspondant à la première vague de l'épidémie (de février à juin 2020), au cours de laquelle le nombre de cas a augmenté et de nombreuses mesures ont été prises pour enrayer l'épidémie. L'article est basé sur des informations en provenance de quatre pays couverts par le projet de recherche Africa-Milk : le Burkina Faso, le Kenya, Madagascar et le Sénégal. Les données ont été collectées principalement auprès de neuf laiteries situées dans ces pays. Les principaux résultats sont les suivants. (1) Les producteurs de lait ont été gravement touchés par les mesures contre la COVID-19 lorsque la crise sanitaire a coïncidé avec le pic de la saison de production laitière et lorsque les gouvernements n'ont pas pris de mesures pour soutenir la production laitière. (2) Les petits collecteurs de lait informels ont été gravement touchés par les restrictions de déplacement car ils ne pouvaient pas obtenir de permis de circulation. (3) Aucun problème important n'a été signalé dans l'importation de lait en poudre pendant l'épidémie. (4) Les laiteries, en particulier les plus petites, ont dû faire face à de nombreux défis pour continuer à fonctionner pendant la crise sanitaire, en raison des contraintes de déplacement entraînant des interruptions temporaires de l'approvisionnement en lait, et en raison des mesures de protection et de sécurité de leurs employés qui ont augmenté les coûts de transformation. (5) De nombreux petits détaillants ont été touchés par l'interdiction des transports publics et ont réduit leurs achats de produits laitiers artisanaux ; leurs pertes de produits laitiers ont augmenté pendant les longs couvre-feux combinés à de mauvaises conditions de stockage. Les supermarchés ont pu augmenter leur part de marché pendant la pandémie en raison de leurs liens avec les circuits industriels et les grossistes. (6) Une majorité de consommateurs ont diminué leur consommation de produits laitiers en raison d'une perte de pouvoir d'achat. Dans certains cas, une augmentation de la consommation s'est produite (en raison du Ramadan et de la canicule) et la consommation s'est déplacée vers les produits laitiers de longue conservation. (7) Dans l'ensemble, les conséquences de la crise sanitaire ont plus durement touché les petites chaînes d'approvisionnement laitières informelles que les grandes chaînes d'approvisionnement laitières, mieux organisées et plus résilientes face à une telle crise.

Mots-clés Agrovoc : Industrie laitière, Exploitation laitière, COVID-19, Production laitière, impact économique, Crise économique, Petite exploitation agricole

Mots-clés géographiques Agrovoc : Burkina Faso, Kenya, Madagascar, Sénégal

Mots-clés complémentaires : crise sanitaire

Mots-clés libres : Dairy farm production, Milk collection, Milk processing, COVID-19, Africa

Classification Agris : E21 - Agro-industry
S50 - Human health
E16 - Production economics

Champ stratégique Cirad : CTS 3 (2019-) - Systèmes alimentaires

Auteurs et affiliations

  • Vall Eric, CIRAD-ES-UMR SELMET (FRA) - auteur correspondant
  • Mburu John, University of Nairobi (KEN)
  • Ndambi Asaah, Wageningen University (NLD)
  • Sall Cheick, ISRA (SEN)
  • Camara Astou Diaw, ISRA (SEN)
  • Sow Anna, Université de Montpellier (FRA)
  • Ba Koki, ISRA (SEN)
  • Corniaux Christian, CIRAD-ES-UMR SELMET (FRA) ORCID: 0000-0002-0046-5989
  • Diaw Arona, LDB (SEN)
  • Seck Djibril, Kirène (SEN)
  • Vigne Mathieu, CIRAD-ES-UMR SELMET (MDG)
  • Audouin Sarah, CIRAD-ES-UMR INNOVATION (MDG) ORCID: 0000-0002-4958-7303
  • Rakotomalala Lovaniaina Jean Elisée, FIFAMANOR (MDG)
  • Rakotonoely Lynah Nirina, FIFAMANOR (MDG)
  • Dias Ferreira Flavio, SOCOLAIT (MDG)
  • Véromalalanirina Erica, SOCOLAIT (MDG)
  • Rajaonera Mahery, SODIMILK (MDG)
  • Ouédraogo Souleymane, INERA (BFA)
  • Sodre Etienne, INERA (BFA)
  • Tall Idrissa, Plateforme lait de Banfora (BFA)
  • Ilboudo Madeleine Diallo, Bonnet Vert (BFA)
  • Duteurtre Guillaume, CIRAD-ES-UMR SELMET (FRA) ORCID: 0000-0002-5223-2589

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/597595/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-05-02 ]