Agritrop
Home

Estimation of red deer population and impact on Tugay ecosystem in Lower Amu Darya State Biosphere Reserve, Uzbekistan

Cornélis Daniel, Kan Elena, Gond Valéry, Cesaro Jean-Daniel, Peltier Régis. 2020. Estimation of red deer population and impact on Tugay ecosystem in Lower Amu Darya State Biosphere Reserve, Uzbekistan. Bois et Forêts des Tropiques, 346 : pp. 65-78.

Journal article ; Article de recherche ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Anglais
License Licence Creative Commons.
5-OK-BFT346-EP2-05Corn346-1401211619.pdf

Télécharger (4MB) | Preview

Url - jeu de données : https://doi.org/10.18167/DVN1/B6MAVG / Url - jeu de données : https://doi.org/10.18167/DVN1/THSVXS

Titre français : Estimation de la population de cerfs et de son impact dans l'écosystème forestier de Tugay dans la Réserve nationale de la biosphère de la basse Amu Darya en Ouzbékistan / Titre espagnol : Estimación de la población de ciervos e impacto en el ecosistema del tugai de la reserva de la biosfera del bajo Amu Daria, en Uzbekistán

Abstract : In 2011, the Government of Uzbekistan established the Lower Amu Darya State Biosphere Reserve (LABR). This reserve aims to conserve the Tugay, an endangered riparian forest ecosystem straddling the main rivers of Central Asia's drylands, which is under extreme anthropogenic pressure. The LABR has reintroduced Bukhara red deer (Cervus hanglu bactrianus), a subspecies endemic to Asia whose numbers declined severely over the 20th century. The LABR development project aims to provide operational support to the Uzbek authorities for their application to join the World Network of Biosphere Reserves. GIZ (German Society for International Cooperation) requested CIRAD to provide a science-based estimate of the deer population in the LABR, using an internationally recognized method, and to issue recommendations to ensure ecologically and socio-economically sustainable management. The survey of the Bukhara red deer population began in October 2019. The study area covered 88 km2. The survey design consisted of 12 parallel straight lines 1400 m apart; the total transect length was 65 km. During the count, 127 observations of individuals or herds were made and a total of 336 individuals were observed. The data were analysed using DISTANCE 7.3 software. The encounter rates were 1.95 obs./km and 5.17 animals/km. The estimated density was 24 deer/km2 and the estimated total population was 2,112 deer [1,320 - 3,344, 95% CI]. The proportion of dead, dying or severely affected trees was roughly estimated at 10%, and the proportion of trees affected but with a good chance of survival at 15%. In the southern core area of the LABR, a very high proportion of seedlings and suckers was being eaten and the forest is no longer regenerating. Maintaining a population of 24 deer/km2 in the southern core area of LABR clearly seems incompatible with either the conservation of the Tugay forest ecosystem or the peaceful coexistence of deer with human populations adjacent to the LABR. Options to mitigate deer pressure include translocation to the northern core area of the LABR or other areas, and regulation of the deer population. The density is too high to ensure effective preservation of the species locally, although the deer population is under severe pressure in Asia as a whole.

Résumé (autre langue) : En 2011, le Gouvernement d'Ouzbékistan a créé la Réserve nationale de la biosphère de la basse Amu Darya (RBBA). Cette réserve vise la conservation du Tugay, un écosystème forestier ripicole s'étendant sur les principaux bassins fluviaux des régions sèches d'Asie centrale et confronté à des pressions anthropiques extrêmes. La RBBA a réintroduit le cerf de Boukhara (Cervus hanglu bactrianus), une sous-espèce endémique en Asie centrale dont la population s'est fortement réduite au cours du XXe siècle. Le projet de développement de la RBBA vise à fournir un appui opérationnel aux autorités ouzbeks dans le cadre de leur candidature pour rejoindre le Réseau mondial des réserves de la biosphère. Sollicité par la GIZ (Société allemande pour la coopération internationale), le CIRAD a été chargé de fournir une évaluation scientifique de la population de cerfs dans la RBBA, à l'aide d'une méthode reconnue à l'échelle internationale, afin de formuler des recommandations permettant d'assurer un mode de gestion durable sur les plans écologique et socio-économique. L'inventaire de la population de cerfs de Boukhara a démarré en octobre 2019 sur une zone d'étude de 88 km2 selon des transects parallèles rectilignes de 65 km de longueur espacés de 1 400 m. L'inventaire a dénombré 127 observations d'individus ou de troupeaux pour un total de 336 individus observés. Les données ont été analysées à l'aide de l'application DISTANCE 7.3. Les taux de rencontre s'établissent à 1,95 observation/km et 5.17 individus/km. La densité estimée est de 24 cerfs/km2 et la population totale est estimée à 2 112 individus [1 320 – 3 344, 95 % CI]. La proportion d'arbres morts, mourants ou gravement compromis est estimée grossièrement à 10 %, et la proportion d'arbres ayant de bonnes chances de survie à 15 %. Dans la zone centrale sud de la LABR, une forte proportion de plantules et de rejets était broutée au point de stopper la régénération. Maintenir une densité de population de 24 cerfs/km2 dans la zone centrale sud semble ainsi incompatible tant avec la conservation de l'écosystème de la forêt de Tugay qu'avec la coexistence sans heurts des cerfs avec les populations humaines jouxtant la réserve. Les possibilités permettant d'alléger la pression des cerfs comprennent le transfert sur la zone centrale nord de la LABR ou d'autres zones, et la régulation de la population de cerfs. La densité actuelle est trop élevée pour assurer une bonne conservation de l'espèce à l'échelle locale, même si la population de cerfs est globalement soumise à de fortes pressions à l'échelle de l'Asie.

Mots-clés Agrovoc : Population animale, Réserve naturelle, Écosystème forestier, Dynamique des populations, conservation des forêts, Repeuplement animal, Introduction d'animaux, Évaluation impact sur environnement, Projet de développement, Végétation ripicole, Populus euphratica

Mots-clés géographiques Agrovoc : Ouzbékistan

Mots-clés complémentaires : Cervus hanglu bactrianus, Populus diversifolia

Mots-clés libres : Uzbekistan, Karakalpakstan, Biosphere Reserve, Bukhara Red Deer, Tugay Riparian ecosystems, Distance sampling foot count method, Cervus hanglu bactrianus, Populus diversifolia

Classification Agris : P01 - Nature conservation and land resources
F40 - Plant ecology

Champ stratégique Cirad : CTS 1 (2019-) - Biodiversité

Auteurs et affiliations

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/597723/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-05-04 ]