Agritrop
Home

Piégeage de masse du scolyte du café Hypothenemus hampei Ferr. (Col., Scolytidae) en conditions réelles : premiers résultats

Dufour Bernard Pierre, Gonzalez Maria Ofelia, Frérot Brigitte. 2000. Piégeage de masse du scolyte du café Hypothenemus hampei Ferr. (Col., Scolytidae) en conditions réelles : premiers résultats. In : Dix-huitième colloque scientifique international sur le café = 18th International scientific colloquium on coffee ; 18. Internationales wissenschaftliches Kolloquium über Kaffee ; 18° Coloquio cientifico internacional sobre el café. ASIC. Paris : ASIC, pp. 480-491. ISBN 2-900212-17-0 Colloque scientifique international sur le café. 18, Helsinki, Finlande, 2 August 1999/6 August 1999.

Paper with proceedings
Full text not available from this repository.

Abstract : Le piégeage de masse du scolyte du café est une technique de lutte en cours d'expérimentation en El Salvador, destinée à être utilisée dans le cadre d'une protection intégrée. Appliqué pendant plus de trois mois sur des parcelles infestées, peu de temps après le dernier passage de récolte et à raison de 26 pièges/ha, le piégeage du scolyte se caractérise par une succession de forts et de faibles niveaux de capture. Cette alternance coïncide avec les pics d'émergence et de migration du ravageur, déclenchés par les rares pluies intervenant durant la seconde moitié de la saison sèche. Les populations résiduelles présentes dans les cerises desséchées tombées au sol, sont en grande partie à l'origine des premières migrations. Les vieux fruits encore présents au niveau des rameaux semblent servir de refuge temporaire pour les scolytes en quête de nouveaux hôtes. L'efficacité du piégeage de masse est évaluée en fonction du niveau des infestations de la nouvelle fructification par les femelles colonisatrices ayant échappé à la capture, par rapport à un témoin sans piégeage. Avec le mélange attractif de base (traitement 1) constitué d'éthanol et de méthanol 1:1, la réduction des populations est de 34.8%. Elle atteint 50,7% lorsque les effluves de ce mélange sont enrichies de deux terpènes (traitement 2), l'effet de ces terpènes n'intervenant qu'en début de piégeage. Pour chaque traitement, la quantité totale de scolytes capturés ne représente qu'une infime partie de la population résiduelle, estimée juste avant les premières migrations, dans chaque aire de piégeage. Cette quantité d'insectes semble toutefois participer activement à la diminution des attaques des nouvelles générations de fruits. Un meilleur ajustement de la période de capture et surtout une augmentation de l'attractivité des pièges sont les solutions à envisager pour améliorer les performances de la technique. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Coffea arabica, Hypothenemus hampei, Piégeage des animaux, Attractif, Terpénoïde, Rythme biologique, Infestation, Expérimentation au champ, Variation saisonnière

Mots-clés géographiques Agrovoc : El Salvador

Classification Agris : H10 - Pests of plants

Auteurs et affiliations

  • Dufour Bernard Pierre, CIRAD-CP-CAFE (SLV)
  • Gonzalez Maria Ofelia, PROCAFE (SLV)
  • Frérot Brigitte, INRA (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/263873/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-03 ]