Agritrop
Home

Un pacte pour l'impact : quelle agronomie pour contribuer à faire évoluer les pratiques ?

Dulcire Michel. 1998. Un pacte pour l'impact : quelle agronomie pour contribuer à faire évoluer les pratiques ?. In : Colloque de Brighton, Linking Participatory Methodologies with People's Realities. s.l. : s.n., 12 p. Colloque de Brighton, Linking Participatory Methodologies with People's Realities, Brighton, Royaume-Uni, 5 December 1997.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_389721.pdf

Télécharger (164kB) | Preview

Titre anglais : A partnership to achieve an impact: what kind of agronomic research can contribute to the evolution af agricultural practices?

Abstract : L'objet de l'agronomie consiste classiquement à décrire le fonctionnement du complexe climat-sol-plante soumis à l'action de l'homme. Ces lois de fonctionnement générales servent à prévoir des évolutions et doivent alors permettre à l'agriculteur d'agir de façon particulière sur son complexe "climat-sol-plante" dans un sens plus conforme à ses intérêts. On demande ainsi à l'agronome, technicien de la nature, d'influencer les processus et résultats de l'agriculture avec un principe implicite d'universalité. Les recettes ainsi élaborées sont viables techniquement et performantes économiquement, leur validité sociale reste néanmoins équivoque. C'est en réaction à cette équivoque que s'est construite l'agronomie-système, une agronomie généraliste qui est compréhension pour l'action des relations climat-sol-peuplement végétal, dirigées par le producteur en vue de satisfaire ses objectifs. Une démarche de compréhension des pratiques qui se mène à l'intersection du système de décision et du système biophysique, car la technique est à la fois un choix, une pratique et un facteur de l'élaboration du rendement. Une démarche qui se veut donc recherche-action où le jugement technique n'est plus dissocié du contexte de la prise de décision, où la pertinence des choix techniques, leur qualité de mise en pratique et leurs résultats sont analysés par l'agronome avec les agriculteurs en fonction de leurs objectifs propres. Dans une perspective de développement durable dont chacun se réclame maintenant, ce ne sont donc pas tant les capacités techniques de l'agronome, du moins dans un premier temps, qui seront décisives. Ce sont ses capacités de négociation, ses capacités à construire et gérer un véritable pacte "social" avec les "acteurs" du développement qui lui permettront d'enclencher un processus technico-socio-économique pour un impact social effectif, en termes de meilleure maîtrise par les acteurs de leurs systèmes de production et de leurs environnements. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Agronomie, Développement rural intégré, Durabilité, Adoption de l'innovation, Expérimentation au champ, Diagnostic rural rapide

Mots-clés complémentaires : Recherche-développement, Participation paysanne

Classification Agris : E14 - Development economics and policies

Auteurs et affiliations

  • Dulcire Michel, CIRAD-TERA-AF (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/389721/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-04-19 ]