Agritrop
Home

Présentation d'une méthode simplifiée de prévision de la production d'une plantation de palmiers à huile à partir de la climatologie

Dufour O., Frère J.L., Caliman Jean-Pierre, Hornus Philippe. 1988. Présentation d'une méthode simplifiée de prévision de la production d'une plantation de palmiers à huile à partir de la climatologie. Oléagineux, 43 (7) : pp. 271-278.

Journal article ; Notoriété en attente de mise à jour
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID438256.pdf

Télécharger (377kB) | Preview

Titre anglais : Description of a simplified method of production forecasting in oil palm plantations based on climatology

Abstract : L'évolution de la production au cours des années a été observée sur un essai mis en place en 1961 sur la plantation Robert-Michaux en Côte d'Ivoire. Pour expliquer les importantes variations annuelles, il a été tenté de mettre en corrélation, la production et les différentes composantes du climat : pluviométrie, ensoleillement, déficit hydrique, hygrométrie, température. Le déficit joue un rôle primordial. Il influence la production durant une période allant de 33 à 6 mois avant la récolte. Ces observations ont conduit à l'élaboration d'un modèle permettant d'estimer le rendement d'une année en observant les déficits hydriques calculés selon la formule de Penman de 30 mois avant à 6 mois après le début de la campagne. Si les données climatiques ne sont pas assez complètes pour calculer l'ETP Penman, on peut utiliser, avec une précision suffisante, le déficit hydrique calculé selon une méthode simplifiée. Etant donnée l'influence prépondérante du climat des derniers mois avant la récolte, la précocité des prévisions est antagoniste avec la précision. Cette méthode permet de prévoir les grandes oscillations de la production et a été testée avec succès dans deux climatologies très différentes (Côte d'Ivoire et Cameroun)

Résumé (autre langue) : The evolution of yields over the years was observed on a trial set up in 1961 on the Robert Michaux plantation in Côte d'Ivoire. In order to explain considerable annual variations, attempts were made to correlate yields and the different climate components: rainfall, sunshine, water deficit, relative humidity, temperature. Water deficit plays a major role. It influences production during a period from 33 to 6 months before the harvest. These observations led to a model being defined which makes it possible to estimate the yields of a given year by observing the water deficits calculated using the Penman formula from 30 months before to 6 months after the start of the campaign. If the climatic data are not complete enough to calculate the potential evapotranspiration (PET) using the Penman formula, the water deficit calculated using a simplified method can be used with sufficient precision. Given the major effect of climate in the final months before harvest, the earliness of forecasts is detrimental to precision. This method provides a way of anticipating large variations in production and has been successfully tested in two very different climates (Côte d'Ivoire and Cameroon). (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Elaeis guineensis, Prévision de rendement, Climat, Modèle, Déficit pluviométrique

Mots-clés géographiques Agrovoc : Côte d'Ivoire, Cameroun

Auteurs et affiliations

  • Dufour O.
  • Frère J.L.
  • Caliman Jean-Pierre
  • Hornus Philippe

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/438256/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]