Agritrop
Home

Le papayer (troisième partie). La plante et les conditions écologiques et culturales

Lassoudière André. 1969. Le papayer (troisième partie). La plante et les conditions écologiques et culturales. Fruits, 24 (2) : pp. 105-113.

Journal article ; Notoriété en attente de mise à jour
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_458070.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Abstract : Le papayer est une plante exigeant un climat chaud à pluviométrie abondante. La germination est rapide, elle est influencée par la température. La croissance est dépendante des températures minimales nocturnes. L'optimum - pour le développement végétatif - semble être de 26 à 30¼C. Cette culture demande une pluviométrie abondante et des sols drainant bien. Mis à part quelques cas de bouturage (République sud-africaine), la multiplication se fait par semis. La transplantation en place se fait lorsque les plants ont 30 à 50 cm de hauteur à raison de 1 500 à 2 000 pieds par hectare. Dans les conditions actuelles (pas de procédé de détection précoce des mâles, femelles et hermaphrodites) il est nécessaire de mettre 3 ou 4 plants par trou. L'élimination se fait à l'apparition des premières fleurs. L'irrigation dans les régions à saison sèche accentuée est nécessaire. La fertilisation demande une attention continue. Jusqu'au 4e ou 5e mois il semble que l'azote soit le plus nécessaire. Ensuite une fertilisation mensuelle avec un rapport K/N de 1,5 à 2 semble correcte

Mots-clés Agrovoc : Climat, Germination, Température, Croissance, Multiplication des plantes, Ensemencement, Bouturage, Irrigation, Fertilisation, Engrais azoté

Auteurs et affiliations

  • Lassoudière André

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/458070/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-08 ]