Agritrop
Home

Les ressources génétiques de l'igname : caractérisation et classification

Hamon Perla, Lebot Vincent. 1998. Les ressources génétiques de l'igname : caractérisation et classification. In : L'igname, plante séculaire et culture d'avenir : actes du séminaire international, 3-6 juin 1997, Montpellier, France = Yam, old plant and crop for the future$ENG. Berthaud Julien (ed.), Bricas Nicolas (ed.), Marchand Jean-Leu (ed.). ORSTOM, CIRAD, INRA, CORAF. Montpellier : CIRAD, pp. 127-133. ISBN 2-87614-313-5 Séminaire international sur l'igname, plante séculaire et culture d'avenir, Montpellier, France, 3 June 1997/6 June 1997.

Paper with proceedings
[img] Published version - Anglais
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID_465515.pdf

Télécharger (395kB)

Titre anglais : Yam genetic resources : characterization and classification

Abstract : Dans le cas des plantes à multiplication végétative, l'identification génotypique et la classification au sein des collections sont des étapes importantes pour la conservation des ressources génétiques. En ce qui concerne les ignames, différentes approches ont été pratiquées visant à une meilleure compréhension de la structuration de la diversité génétique. Elles sont passées en revue dans cet article. Les descripteurs morphologiques ont permis l'identification des cultivars du complexe D. cayenensis-rotundata présents en Côte d'Ivoire. Cependant, certains caractères morphologiques peuvent se révéler sensibles aux conditions environnementales et/ou de culture. Il est donc nécessaire de disposer aussi de marqueurs génotypiques stables, indépendants du milieu. La technique d'électrophorèse d'enzymes fournit un outil très performant pour l'identification clonale et la classification des ignames. D'autres types de marqueurs ont été envisagés (RAPD) ou sont envisagés (microsatellites, AFLP). L'usage de chacun d'eux est discuté en termes de contraintes et d'apports à leur utilisation. Les ignames forment un complexe polyploïde allant de 2n = 2x à plus de 8x. Il est donc important, pour la réalisation de plans de croisements, de préciser les niveaux de ploïdie des géniteurs potentiels et, si nécessaire, des descendances obtenues. La cytométrie en flux offre la possibilité d'analyser un grand nombre d'échantillons en un minimum de temps, mais elle ne dispense pas de réaliser quelques comptages chromosomiques. Enfin, la description des cultivars ne peut pas être complète si elle ne s'accompagne pas de l'évaluation des potentialités agronomiques (au sens le plus large du terme)

Mots-clés Agrovoc : Dioscorea, Classification, Ressource génétique, Anatomie végétale, Biodiversité, Méthode, Technique analytique

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Hamon Perla
  • Lebot Vincent, CIRAD-CA-CALIM (VUT)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/465515/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-02 ]