Agritrop
Home

Detection of antibodies of rinderpest and peste des petits ruminants viruses (Paramyxoviridae, Morbillivirus) during a new epizootic disease in Ethiopian camels (Camelus dromedarius)

Roger François, Guebre Yesus M., Libeau Geneviève, Diallo Adama, Yigezu Laike M., Yilma T.. 2001. Detection of antibodies of rinderpest and peste des petits ruminants viruses (Paramyxoviridae, Morbillivirus) during a new epizootic disease in Ethiopian camels (Camelus dromedarius). Revue de Médecine Vétérinaire, 152 (3) : pp. 265-268.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact
[img]
Preview
Published version - Anglais
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_479094.pdf

Télécharger (585kB) | Preview

Titre français : Détection d'anticorps de la peste bovine et de la peste des petits-ruminants (Paramyxoviridae, Morbillivirus) lors d'une nouvelle maladie épizootique des dromadaires (Camelus dromedarius) observée en Ethiopie

Abstract : Un sondage sérologique a été réalisé afin de déterminer la présence d'anticorps dirigés contre les virus de la peste bovine (RPV) et de la peste des petits ruminants (PPRV) chez des dromadaires éthiopiens. Cette étude a été entreprise suite à la survenue en 1995 d'une maladie, apparemment nouvelle pour la population de dromadaires, hautement contagieuse et caractérisée par un syndrome de type peste bovine. 90 dromadaires ont été répartis en différents groupes de statuts épidémiologiques différents. Le premier groupe était constitué d'animaux d'une région non encore infectée, le second d'animaux malades et contacts et le troisième d'animaux convalescents. Les sérums ont été analysés par des tests ELISA de compétition. Les résultats ont montré globalement des taux de seroprévalence de 7.8% pour les anticorps anti-PPRV et de 21.3% pour les anticorps anti-RPV. Aucun des sérums du groupe non affecté n'était positif, alors que les second et troisième groupes montraient divers taux de séropositivité. Selon plusieurs auteurs, la réceptivité du dromadaire à ces virus est une réalité. Cependant, sa sensibilité n'a jamais été confirmée en Afrique, ainsi que son rôle comme un réservoir potentiel de ces virus responsables de maladies majeures des ruminants. Les hypothèses relatives à l'émergence d'une nouvelle infection chez le dromadaire, causées par des virus habituellement isolés chez les bovins, ovins et caprins, sont discutées (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Camelidae, Immunologie, Peste des petits ruminants, Peste bovine, Anticorps, Test ELISA

Classification Agris : L73 - Animal diseases

Auteurs et affiliations

  • Roger François, CIRAD-EMVT-SANTE ANIMALE (MDG) ORCID: 0000-0002-1573-6833
  • Guebre Yesus M., NVI (ETH)
  • Libeau Geneviève, CIRAD-EMVT-SANTE ANIMALE (FRA)
  • Diallo Adama, CIRAD-EMVT-SANTE ANIMALE (AUT)
  • Yigezu Laike M., NVI (ETH)
  • Yilma T., UC (USA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/479094/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-10 ]