Agritrop
Home

La peste porcine africaine à Madagascar : bilan épidémiologique

Roger François, Randriamahefa Noéline. 1999. La peste porcine africaine à Madagascar : bilan épidémiologique. In : Colloque scientifique sur les maladies porcines : impacts sur la santé et l'économie, 29-30 avril 1999, Antananarivo. s.l. : s.n., Résumé, 2 p. Colloque scientifique sur les maladies porcines : impacts sur la santé et l'économie, Antananarivo, Madagascar, 29 April 1999/30 April 1999.

Paper without proceedings
Full text not available from this repository.

Titre anglais : African swine fever in Madagascar : epidemiological assessment (continuation)

Abstract : Une épizootie affecte le cheptel porcin de Madagascar depuis plusieurs mois. Initialement attribuée à la Peste Porcine Classique (PPC), maladie virale présente à Madagascar depuis 1965, cette maladie s'est étendue en dépit d'une campagne de vaccination. En décembre 1998, des échantillons ont été collectés par la Direction des Services Vétérinaires (DSV) et expédiés par le département Vétérinaire du Cirad (Cirad-Emvt) en France au laboratoire CNEVA (Centre National d'Etudes Vétérinaires et Alimentaires de Maisons-Alfort). Les analyses ont permis de porter - par PCP, séquençage et sérologie - le diagnostic de Peste Porcine Africaine (PPA), maladie quasi identique sur le plan clinique à la PPC mais causée par un virus différent et pour laquelle il n'existe ni traitement ni vaccin. Les mesures de lutte possibles sont donc, aujourd'hui, exclusivement sanitaires. La PPA peut être responsable, surtout dans un pays jusque là indemne, de pertes considérables et donc de conséquences socio-économiques désastreuses. Le porc entre pour une part importante dans la culture culinaire malgache et l'élevage porcin amélioré (semi-industriel) s'était particulièrement développé ces dernières années. La lutte contre la Peste Porcine Africaine est complexe. Elle demande une bonne coordination de tous les acteurs impliqués à Madagascar, ainsi qu'une collaboration avec les équipes scientifiques et techniques internationales. Deux arrêtés interministériels ont été publiés. Une cellule de crise instituée par le Ministère de l'Elevage, et réunissant les agents de plusieurs Ministères, permet de suivre, apprécier et orienter l'élaboration des méthodes de lutte. D'autres échantillons (sérums et tissus) ont été expédiés fin janvier par la DSV, le Cirad-Emvt et l'Institut Pasteur de Madagascar afin de faire un bilan de la situation et de mesurer l'évolution de la maladie. Il apparaît que le virus est largement répandu: la majeure partie de l'Ile est contaminée. Les données collectées par la DSV font état de pertes supérieures à 50%. L'analyse de sérums prélevés en 1996, tous négatifs, laisse supposer que la PPA est récente à Madagascar et probablement due à l'introduction de produits d'origine porcine par voie maritime ou aérienne (produits charcutiers, eaux grasses). La comparaison génomique de la souche malgache avec les souches africaines est en cours et permettra d'apporter des indications sur l'origine de l'épizootie. L'existence de réservoirs sauvages potentiels à Madagascar (Potamochoerus larvatus et Ornithodorus moubata porcinus) demande des investigations, en particulier la mise en place d'une veille microbiologique. La survenue et l'extension d'une nouvelle maladie, de ce fait considérée jusqu'à ce jour comme "exotique" pour Madagascar, vient conforter l'idée qu'un système de surveillance sanitaire est indispensable à la préservation du secteur économique élevage. Dans ce cadre, une unité de diagnostic des pestes porcines est indispensable. Cette unité sera installée dans un premier temps à l'Institut Pasteur de Madagascar qui appuie depuis plusieurs années les services vétérinaires dans différents domaines dont la virologie (maladie de Teschen notamment). Une première mission d'experts du CNEVA, associée à l'achat de réactifs de laboratoire, a été programmée à la mi-mars. Puis, la FAO interviendra pour mettre en place un Programmede Coopération Technique., d'une durée de 15 mois, dont l'objectif est d'aboutir à une proposition de plan de lutte et de relance de la filière porcine. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Porcin, Peste porcine africaine, épidémie, Surveillance épidémiologique, Diagnostic, Contrôle de maladies

Mots-clés géographiques Agrovoc : Madagascar

Classification Agris : L73 - Animal diseases

Auteurs et affiliations

  • Roger François, CIRAD-EMVT-SANTE ANIMALE (MDG) ORCID: 0000-0002-1573-6833
  • Randriamahefa Noéline, Ministère de l'élevage (Madagascar) (MDG)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/480269/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-11-24 ]