Agritrop
Home

Lutte intégrée contre les maladies à Phytopthora : l'impact de l'amélioration génétique pour la résistance à ces pathogènes

Nyassé Salomon, Cilas Christian, Kébé Boubacar Ismaël, Despréaux Denis. 2002. Lutte intégrée contre les maladies à Phytopthora : l'impact de l'amélioration génétique pour la résistance à ces pathogènes. In : L'avenir des cultures pérennes, investissement et durabilité en zones tropicales humides, 5-9 novembre 2001, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire = The future of perennial crops, investment and sustainability in the humid tropics : November, 5-9, 2001, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire. Assamoi Yapo Robert (ed.), Burger Kees (ed.), Nicolas Dominique (ed.), Ruf François (ed.), De Vernou Patrice (ed.). CIRAD, BNETD, ESI, Vrije Universiteit. Montpellier : CIRAD, 10 p. ISBN 2-87614-502-2 Conférence internationale sur l'avenir des cultures pérennes, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire, 5 November 2001/9 November 2001.

Paper with proceedings
Full text not available from this repository.

Titre anglais : Integrated control of Phytophtora diseases: impact of genetic improvement for resistance to these pathogens

Abstract : La pourriture des cabosses, causée par différentes espèces appartenant au genre Phytophthora, constitue la principale cause de perte de récolte au niveau mondial. La lutte chimique contre cette maladie est contraignante et généralement non rentable; de plus, cette méthode ne s'inscrit pas dans un processus durable de gestion des cacaoyères. La lutte intégrée constitue actuellement une voie prometteuse, intégrant les différentes méthodes de lutte disponibles. Parmi les différentes méthodes constitutives de la lutte intégrée, la création de variétés résistantes a été identifiée comme une priorité des programmes de recherche. Pour démontrer l'intérêt de cette méthode de lutte, un projet international, coordonné par le CIRAD avec l'appui financier de Caobisco, a permis de progresser dans la connaissance des bases génétiques de la résistance. Les résultats obtenus dans des essais génétiques installés en zones fortement attaquées montrent qu'une diminution importante de la maladie peut être obtenue par amélioration génétique. Différentes méthodes d'évaluation du matériel végétal quant à ses réactions vis à vis des pathogènes ont également été comparées. Un protocole d'évaluation précoce sur disques de feuilles a été mis au point et validé pour la sélection de familles plus résistantes. Ce protocole d'évaluation est utile pour sélectionner au jeune âge du matériel végétal plus résistant et permet donc d'optimiser les gains génétiques par unité de temps. L'identification de zones du génome impliquées dans la résistance permet d'améliorer le processus de sélection par une meilleure compréhension du déterminisme génétique du caractère de résistance. Ces différentes méthodes peuvent être utilisées pour améliorer la résistance des populations de cacaoyers cultivés. Le matériel végétal qui sera prochainement proposé permettra une meilleure production de cacao et pourra être cultivé avec une diminution du rythme, voir une suppression, des traitements chimiques en zones infestées. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : H20 - Plant diseases
F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Nyassé Salomon, IRAD (CMR)
  • Cilas Christian, CIRAD-CP-CACAO (FRA)
  • Kébé Boubacar Ismaël, CNRA (CIV)
  • Despréaux Denis, CIRAD-CP-DIR (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/489394/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-04 ]