Agritrop
Home

Différentes échelles pour comprendre l'organisation spatiale du système de culture à muskuwaari

Mathieu Bertrand, Duboisset Arnaud, Gautier Denis, Papy François, Doré Thierry. 2003. Différentes échelles pour comprendre l'organisation spatiale du système de culture à muskuwaari. In : Organisation spatiale et gestion des ressources et des territoires ruraux : actes du colloque international, 25 - 27 février 2003, Montpellier, France. Dugué Patrick (ed.), Jouve Philippe (ed.). CNEARC-UMR SAGERT, ENGREF, CIRAD. Montpellier : CIRAD, 1 Cd-Rom ISBN 2-9520603-0-4 Colloque international sur l'organisation spatiale et gestion des ressources et des territoires ruraux, Montpellier, France, 25 February 2003/27 February 2003.

Paper with proceedings
Full text not available from this repository.

Titre anglais : Different levels to understand spatial organisation of uskuwaari's cropping

Abstract : La progression du sorgho repiqué de saisosn sèche (muskuwaari) a induit une transformation des paysages des plaines de l'Extrême-Nord du Cameroun. Cette culture est en majorité pratiquée sur de vastes superficies de terres argileuses, les vertisols modaux, difficilement cultivables en saison des pluies, mais s'étend également sur des vertisols intermédiaires et dégradés qui se rapprochent des sols filtrants de saison des pluies. La compréhension de l'organisation spatiale de ce système de culture passe par deux niveaux d'approche. La distribution des parcelles à muskuwaari à l'échelle du territoire villageois, est non seulement liée à la répartition de la gamme des vertisols, mais aussi à des stratégies d'acteurs qui peuvent choisir de faire du sorgho repiqué sur des terrains et dans des conditions peu favorables du point de vue agronomique pour marquer l'occupation de l'espace. L'organisation spatiale est également à examiner à l'échelle de la de la sole et de la parcelle, et cet examen montre comment les agriculteurs utilisent l'hétérogénéité inter et intra-parcellaire pour parvenir à implanter le muskuwaari dans les meilleures conditions. Ils étalent les chantiers en s'appuyant sur les différents types de vertisols dont ils disposent d'une parcelle à une autre, et sur l'hétérogénéité intraparcellaire liée à des différences de topographie. Ils s'appuient sur une connaissance fine de ces variations topographiques pour organiser l'installation du sorgho repiqué en plusieurs séquences de préparation et de repiquage. La valorisation de cette micro-variabilité spatiale leur permet de repiquer des surfaces conséquentes malgré une main d'oeuvre limitée et ajuster les techniques culturales aux différents types de sol. L'introduction d'une innovation sur la maîtrise de l'enherbement (traitement herbicide) du sorgho muskuwaari, doit s'appuyer sur les savoir-faire paysan quant à l'organisation spatiale intra et inter-parcellaire. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Sorgho, Système de culture, Vertisol

Mots-clés géographiques Agrovoc : Cameroun

Mots-clés complémentaires : Sorgho muskwari

Mots-clés géographiques complémentaires : Cameroun nord

Classification Agris : F08 - Cropping patterns and systems

Auteurs et affiliations

  • Mathieu Bertrand, CIRAD-TERA-AFM (CMR)
  • Duboisset Arnaud, Université de Paris-Val-de-Marne (FRA)
  • Gautier Denis, CIRAD-FORET-PLANTATIONS (CMR) ORCID: 0000-0001-7648-1881
  • Papy François, INRA (FRA)
  • Doré Thierry, INA-PG (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/514553/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-15 ]