Agritrop
Home

Dissection et cartographie génétique de la résistance partielle au stripe du maïs (Zea mays L.) : mise en évidence de mécanisme de résistance au Maize Stripe Virus (MStV) et à son vecteur Perigrinus maidis (Ashmead, 1890)

Dintinger Jacques. 2003. Dissection et cartographie génétique de la résistance partielle au stripe du maïs (Zea mays L.) : mise en évidence de mécanisme de résistance au Maize Stripe Virus (MStV) et à son vecteur Perigrinus maidis (Ashmead, 1890). Rennes : ENSAR, 280 p. Thèse de doctorat : Biologie et agronomie : Ecole nationale supérieure agronomique de Rennes

Thesis
Full text not available from this repository.

Titre anglais : Genetic dissection and QTL mapping of partial resistance to stripe disease in maize (Zea mays L.) : evidence of mechanisms against both Maize strip virus (MStV) and its vector Peregrinus maidis# (Ashmead, 1890)

Encadrement : Hamon, Perla

Abstract : Des inoculations artificielles et des notations symptomatologiques ont permis d'évaluer la résistance au stripe dans des lignées tropicales de maïs. Des essais menés en parallèle vis-à-vis du virus du stripe (MStV) et du virus de la mosaïque (MMV), tous deux transmis par le delphacide Peregrinus maidis, ainsi que des tests d'électropénétrographie (EPG), ont montré l'action combinée de facteurs de résistance au virus du stripe sensu stricto et à sa transmission par l'insecte vecteur. Une résistance partielle forte dans la lignée réunionnaise Rev81 diminue surtout l'incidence de ta maladie et ne paraît pas surmontable, même par une dose massive d'insectes infectieux. La cartographie génétique de la population Fa-3 Rev81 xB73 a montré la nature poïygénique de cette résistance, avec 3 QTL majeurs et 2 QTL mineurs, sur les chromosomes 2, 3, 5 et 10. Ces QTL étant impliqués préférentiellement soit dans l'incidence, soit dans la sévérité de la maladie, nous avons fait l'hypothèse qu'ils contrôlent différents mécanismes de résistance. Certains d'entre eux sont situés dans des clusters de gènes de résistance à des maladies et ravageurs chez le maïs (chr. 2L et région centromérique du chr. 3). L'expression des 2 QTL majeurs contrôlant l'incidence est apparue stable à différentes saisons et très peu influencée par la pression d'inoculum. La cartographie de la résistance partielle dans la lignée MP705, originaire d'Antigua, a confirmé le caractère polygénique de la résistance au stripe et montré qu'un seul des deux QTL majeurs réduisant l'incidence était conservé dans les deux fonds génétiques analysés. Des mesures EPG ont montré que des facteurs mineurs modifiant le comportement alimentaire de P. maidis coségrégeaient probablement avec la résistance à l'incidence du MStV dans une population de lignées recombinantes issues de MP705xB73. Des QTL de résistance non spécifiques du virus, réduisant l'incidence et pouvant être associés à la résistance à la transmission, ont été recherchés dans cette population, mais n'ont pas pu pour l'instant être identifiés. En revanche, dans la population F2;3 Rev81xB73, des QTL mineurs de résistance au MMV colocalisés avec les QTL majeurs réduisant l'incidence du MStV, évoque la présence de gènes pléiotropes ou liés, à ces locus. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Zea mays, Tenuivirus, Rhabdoviridae, Virus des végétaux, Résistance aux maladies, Vecteur de maladie, Peregrinus maidis, Résistance aux organismes nuisibles, Marqueur génétique, Pool de gènes, Caractère acquis, Maize stripe virus

Mots-clés géographiques Agrovoc : Réunion

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding
H20 - Plant diseases

Auteurs et affiliations

  • Dintinger Jacques, CIRAD-AMIS-BIOTROP (REU)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/515181/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-06 ]