Agritrop
Home

Impact de la mycorhization arbusculaire sur la croissance de vitroplants de plantain, testée sur des sols de fertilité différente en conditions contrôlées au Cameroun

Tsané Godefroy, Fogain Roger, Achard Raphaël, Foko Jacob. 2005. Impact de la mycorhization arbusculaire sur la croissance de vitroplants de plantain, testée sur des sols de fertilité différente en conditions contrôlées au Cameroun. Fruits, 60 (5) : pp. 303-309.

Journal article ; Article de revue à comité de lecture
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_530313.pdf

Télécharger (159kB) | Preview

Titre anglais : Impact of arbuscular mcorrhizae on growth of plantain vitroplants on soils with different fertility under controlled conditions in Cameroon / Titre espagnol : Impacto de la micorrizacion arbuscular and el crecimiento de vitroplantas de platano, testada en suelos de fertilidades diferentes en condiciones controladas en el Camerun

Abstract : Introduction. La banane et le plantain occupent une place importante dans l'économie du Cameroun. Ces fruits sont consommés sous diverses formes et ils entrent dans l'alimentation de base des populations. L'utilisation des champignons mycorhiziens à arbuscules peut favoriser une bonne croissance des bananiers. Une étude a été conduite en pots sous ombrière au Cameroun avec des vitroplants de bananier plantain (cv. Bâtard) pour évaluer leur réaction à la mycorhization sur cinq sols de fertilité différente. Matériel et méthodes. Les vitroplants de bananier plantain ont été inoculés pendant la première phase de sevrage avec une souche locale de champignons mycorhiziens à arbuscules du genre Glomus sp. Un mois après inoculation, les plants ont été transférés sur cinq types de sols différents. Les paramètres de croissance (circonférence, hauteur du pseudo-tronc, nombre de feuilles et surface foliaire de la dernière feuille émise, ainsi que poids frais et sec de la plante) et de mycorhization (fréquence et intensité) ont été observés huit et douze semaines après inoculation. Résultats et discussion. Les observations réalisées ont montré que les plants inoculés ont eu une croissance significativement plus élevée que les plants non inoculés et cela quel que soit le type de sol. Le poids frais et le taux de matière sèche ont présenté également des valeurs plus élevées sur les plants inoculés. Le taux de colonisation racinaire par le champignon a été meilleur sur les sols pauvres. Conclusion. La mycorhization des bananiers plantains a eu un effet bénéfique non négligeable sur certains sols riches, mais cet effet a été plus important encore sur les sols pauvres. La mycorhization pourrait donc permettre d'améliorer la croissance et la production des bananiers plantains sur des sols à faible fertilité; ces résultats obtenus en conditions contrôlées devront être confirmés par des essais en grandeur réelle. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Musa (plantains), Mycorhizé, Vitroplant, Mycorhizé à vésicule et arbuscule, Glomus, Sol, Croissance

Mots-clés géographiques Agrovoc : Cameroun

Classification Agris : F61 - Plant physiology - Nutrition

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2005-2013) - Intensification écologique

Auteurs et affiliations

  • Tsané Godefroy, CARBAP (CMR)
  • Fogain Roger, CARBAP (CMR)
  • Achard Raphaël, CIRAD-FLHOR-UPR Systèmes bananes et ananas (MTQ)
  • Foko Jacob, CARFOP (CMR)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/530313/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-01-24 ]