Agritrop
Home

La sécheresse de l'été 2003 sur le plateau du Somail : impacts et réactions dans les secteurs agricole et forestier. Etude réalisée par un groupe de vingt étudiants de l'ENGREF-FRT du 3 au 7 novembre 2003

Garcia Claude, Leroy Maya, Peltier Régis, Sibelet Nicole, Smektala Georges, Von Rompaey Renaat. 2003. La sécheresse de l'été 2003 sur le plateau du Somail : impacts et réactions dans les secteurs agricole et forestier. Etude réalisée par un groupe de vingt étudiants de l'ENGREF-FRT du 3 au 7 novembre 2003. Montpellier : ENGREF [Montpellier], 30 p.

Technical and research document
Full text not available from this repository.

Abstract : Cette étude de terrain "Impact de la sécheresse de l'été 2003 sur le Haut Languedoc" s'insère dans la Formation Foresterie Rurale et Tropicale de l'École Nationale du Génie Rural des Eaux et des Forêts (ENGREF) de Montpellier. Elle s'organise autour d'une réflexion sur l'identification des effets de la sécheresse sur les produits agricoles, l'élevage et les forêts; les différentes adaptations survenues; la réponse des pouvoirs publics, la perception de la sécheresse par la population et ses conséquences à long terme. Pour la réalisation de ce travail, ont été réalisées des enquêtes associées à des sorties de terrain afin de mieux apprécier la nature des dégâts sur les systèmes d'exploitation. Des guides d'entretiens ouverts ont été élaborés sur les quatre thématiques, par rapport aux différentes activités, afin de recueillir les informations auprès des acteurs locaux. Des collectes d'informations sur les systèmes d'exploitations des 28 acteurs locaux rencontrés, ainsi que nos interprétations sur des données existantes, ont permis d'éclairer la piste d'investigation d'une étude sur les conséquences à venir. Dans cette région, relativement humide, qui constitue un château d'eau, les conséquences ont été moins dramatiques que dans d'autres régions de France ou d'Europe. Cependant, certaines exploitations, déjà touchées par la baisse des cours de la viande et du bois, ont été mises en sérieuse difficulté. Il s'est avéré que des activités peu représentées, comme l'apiculture et la pisciculture avaient été peu aidées par les pouvoirs publics ce qui a entraîné des arrêts d'activité. Malgré cela, la sécheresse a renforcé l'entraide entre les agriculteurs et a incité l'ensemble des acteurs à adopter une stratégie anti-risque qui pourra être utile dans l'avenir (amélioration et rénovation des systèmes de captage d'eau et d'irrigation, choix d'espèces robustes en élevage, meilleur choix des essences de reboisement, abandon du reboisement dans les zones humides et les sommets de colline, meilleur suivi sanitaire et sylvicole des plantations). En définitive, la sécheresse n'a pas eu que des effets négatifs sur le "Plateau des lacs". (Résumé d'auteur)

Auteurs et affiliations

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/530549/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-09 ]