Agritrop
Home

Gestion des apports de matière organique pour accroître les stocks de carbone en région soudano-sahélienne

Ganry Francis, Oliver Robert, Hien Edmond, Traoré Kalifa B., Feller Christian, Gigou Jacques, Thuriès Laurent. 2006. Gestion des apports de matière organique pour accroître les stocks de carbone en région soudano-sahélienne. In : Séminaire "Les Matières Organiques en France, Etat de l'Art et Prospectives",Carqueiranne, France. 22 au 24 janvier 2006. INRA ; IHSS. s.l. : s.n., 19 p. Séminaire sur Les Matières Organiques en France, Carqueiranne, France, 22 January 2006/24 January 2006.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_530742.pdf

Télécharger (80kB) | Preview
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_530742.pdf

Télécharger (420kB) | Preview

Additional Information : matériel d'accompagnement 1poster

Abstract : Cette étude présente les acquis de la Recherche dans le domaine de la gestion organique des sols en relation avec la productivité et le stockage du carbone (C), pour la zone agroclimatique du Centre Burkina et du Mali-sud, représentative d'une large zone écologique d'Afrique de l'Ouest. Les intrants organiques (MO) usuels: pailles, composts, fumiers et litières d'arbres, sont étudiés. Les résultats portent d'une part sur la productivité et le stock global de C, et d'autre part sur la "qualité" du stock de C induit par les apports. Partant d'un sol sous jachère (situation rare de nos jours), la culture continue induit une perte généralisée du stock de C (- 44%) limitée par les apports de fumier (- 5%). Partant d'un sol cultivé depuis longtemps (situation fréquente de nos jours), une nette amélioration du statut organique et de la productivité sous l'action d'apport de fumier est possible, mais pas au-delà d'un seuil critique de 6.0 mg C g-1 sol. Atteindre cette valeur de C satisfait à la fois les objectifs agronomiques et environnementaux. Le travail du sol n'influe pas sur les stocks de C sur 40 cm bien qu'il accroisse le coefficient de minéralisation nette k2. Le gestion agroforestière de la MO par le parc arboré induit un bilan minéral positif ; par an, en bas de toposéquence, les apports sont de: 19 g N m-2, 1 g P m-2 et 19 g K m-2; le parc arboré induit aussi un bilan de C hautement positif (+25 t C ha-1) dû à l'arbre essentiellement (< 1 t C dans le sol). L'effet de l'urée sur la stabilité de C du sol est inversé en présence de fumier: il permet un stockage préférentiel de C dans la fraction < 20 pm, fraction protégée de la minéralisation. En conclusion, le stockage de C dans les sols peut être favorisé par quatre grands types d'actions: (i) l'adoption de pratiques culturales à fortes restitutions organiques (e.g. sorgho), (ii) le compostage des résidus de récoltes directement ou via l'élevage, (iii) la combinaison des MO (compost/fumier) et de l'engrais N, (iv) la conservation des arbres dans l'espace cultivé (e.g. parc à karités). (Texte intégral)

Classification Agris : F04 - Fertilizing

Auteurs et affiliations

  • Ganry Francis, CIRAD-CA-UPR Recyclage et risque (FRA)
  • Oliver Robert, CIRAD-CA-UPR Recyclage et risque (FRA)
  • Hien Edmond, INERA (BFA)
  • Traoré Kalifa B., IER (MLI)
  • Feller Christian, IRD (FRA)
  • Gigou Jacques, CIRAD-TERA-UPR Gestion de l'eau (GIN)
  • Thuriès Laurent, CIRAD-CA-UPR Recyclage et risque (FRA) ORCID: 0000-0002-1365-7891

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/530742/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-08 ]