Agritrop
Home

Sternochetus mangiferae (Fabricius) (Coleoptera: Curculionidae), charançon du noyau de la mangue, en vergers de manguiers à la Guadeloupe

De Roffignac Laure, Le Bellec Fabrice, Herzog David. 2007. Sternochetus mangiferae (Fabricius) (Coleoptera: Curculionidae), charançon du noyau de la mangue, en vergers de manguiers à la Guadeloupe. Fruits, 62 (5) : pp. 279-293.

Journal article ; Article de revue à comité de lecture
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_541110.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Titre espagnol : El gorgojo del hueso del mango Sternochetus mangiferae (Fabricius) (Coleoptera:Curculionidae) en vergeles de mangos en Guadalupe / Titre anglais : The mango seed weevil, Sternochetus mangiferae (Fabricius) (Coleoptera: Curculionidae), in orchards of mango trees in Guadeloupe

Abstract : Le charançon du noyau de la mangue, Sternochetus mangiferae (Fabricius), est un ravageur spécifique du manguier, classé comme insecte de quarantaine dans de nombreux pays producteurs de mangues où il n'est pas présent. Distribué dans toute la zone de production du manguier, il a été identifié en Guadeloupe en 1986 et s'y est largement développé depuis. Il existe peu de solutions en matière de lutte. Sur la base de données bibliographiques et de compléments d'observations réalisées en Guadeloupe, nous avons essayé de proposer de nouvelles méthodes de contrôle des populations du charançon. Matériel et méthode. Le cycle larvaire de S. mangiferae a lieu entièrement dans le fruit, de l'éclosion de l'oeuf au stade adulte. Il dure de (1 à 2) mois. Les pontes altèrent l'aspect de l'épiderme des mangues. La larve se nourrit de leur amande. Les dégâts des larves sur les graines compromettent leur viabilité. Une prospection de l'insecte a été effectuée sur l'ensemble de l'île de la Guadeloupe. Le comportement de six variétés de manguier a été observé face aux attaques du charançon. Pour deux variétés de manguiers, Julie et Irwin, un suivi des pontes bihebdomadaire a été réalisé du 11 avril au 2 juin 2005. Résultats. L'insecte est présent sur la totalité de l'île. Il attaque indifféremment toutes les variétés, mais, dans le cas de la variété Julie, les larves atteignent difficilement le stade adulte. Nous avons pu caractériser la période de développement du fruit la plus sujette aux attaques. Un intervalle optimum de taille de fruit a été défini pour recevoir le traitement qui a été situé par rapport au stade de développement de la mangue. Discussion. Des recherches plus poussées sur la variété Julie pourraient être intéressantes pour le développement de variétés tolérantes. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Curculionidae, Mangifera indica, Insecte déprédateur des fruits, Lutte anti-insecte, Ponte, Variété, quarantaine, Distribution géographique

Mots-clés géographiques Agrovoc : Guadeloupe

Mots-clés complémentaires : Sternochetus mangiferae

Classification Agris : H10 - Pests of plants

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2005-2013) - Intensification écologique

Auteurs et affiliations

  • De Roffignac Laure, CIRAD-PERSYST-UPR Production fruitière (GLP)
  • Le Bellec Fabrice, CIRAD-PERSYST-UPR Production fruitière (GLP) ORCID: 0000-0001-8145-7560
  • Herzog David

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/541110/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-27 ]