Agritrop
Home

Le progrès génétique chez la canne à sucre : bilan, enseignements et perspectives

Domaingue Robert, Hoarau Jean-Yves, Oriol Philippe, Roques Danièle. 2008. Le progrès génétique chez la canne à sucre : bilan, enseignements et perspectives. In : 4ème Rencontre internationale francophone, 11 au 14 mars 2008, Le Gosier, Guadeloupe. AFCAS. Le Gosier : AFCAS, 8 p. Rencontre internationale francophone de l'AFCAS. 4, Le Gosier, Guadeloupe, 11 March 2008/14 March 2008.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_546070.pdf

Télécharger (83kB) | Preview

Abstract : L'amélioration variétale est une voie privilégiée pour accroître la durabilité des productions agricoles. Elle répond aux attentes des agriculteurs pour faire face aux contraintes biotiques, abiotiques et socio-économiques. Elle contribue à la pérennisation et à l'intensification des productions et permet de répondre à une compétitivité croissante sur les marchés. L'estimation de l'augmentation de la productivité qui résulte des travaux d'amélioration génétique est généralement fondée sur la mesure de l'évolution de l'ensemble de la production agricole d'un pays (ou zone) sur plusieurs années. Des mesures plus fines permettent de préciser la part du progrès génétique contenue dans les gains agricoles en éliminant les facteurs environnementaux. Chez la canne à sucre un gain de productivité en sucre de 0.64% par an, à Barbades, entre 1940 et 1975, a été estimé par Simmonds (1979). Heinz (1987) cite des gains annuels moyens de 1% à Hawaii et en Australie pour des périodes équivalentes. De 1947 à 2000, le gain moyen annuel approche 0,57 % à Maurice. De 1968 à 2000, une augmentation de 47% a été observée en Floride (Edme et al., 2005) soit un gain annuel de 0,1 t/ha. Cox et al., 2005 cite des gains moyens de 20M AUS$ par an de 1980 à 2000. Si le gain agricole se situe entre 1% à 2% par an, la part qui revient aux nouvelles variétés varie entre 0,5% et 1,0% (Hogarth, 1976; Edme el al., 2005). L'essentiel de ce progrès génétique repose sur l'augmentation des rendements en tonnage de canne. Celle de la richesse a été plus modeste, voire nulle dans certains cas (Simmonds 1979, Hogarth et al. 1997, Kennedy 2000, Jackson, 2005). Ce constat suscite des interrogations compte tenu des estimations élevées d'héritabilité pour la teneur en saccharose (Milligan et al., 1990, Mamet et al., 1996, Rao et Kennedy, 2004). Le papier traite des progrès génétiques accomplis dans le domaine de la sélection de la canne à sucre, aborde les freins qui y sont associés et les perspectives d'amélioration. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Saccharum

Classification Agris : F01 - Crop husbandry
F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Domaingue Robert, CIRAD-BIOS-UPR Multiplication végétative (FRA)
  • Hoarau Jean-Yves, CIRAD-BIOS-UPR Multiplication végétative (GLP) ORCID: 0000-0001-9734-4165
  • Oriol Philippe, CIRAD-BIOS-UPR Multiplication végétative (GLP)
  • Roques Danièle, CIRAD-BIOS-UPR Multiplication végétative (GLP)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/546070/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]