Agritrop
Home

Interactions entre les communautés de mouches (Diptera, Tephritidae) et les plantes dans les agrosystèmes à base de chouchou (Sechium edule) à La Réunion

François Thomas. 2009. Interactions entre les communautés de mouches (Diptera, Tephritidae) et les plantes dans les agrosystèmes à base de chouchou (Sechium edule) à La Réunion. Saint-Denis : Université de la Réunion, 134 p. Mémoire de master 2 : Biodiversité et écosystèmes tropicaux : Université de la Réunion

Disertation
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_553568.pdf

Télécharger (3MB) | Preview

Abstract : Les Mouches des Légumes (Diptera, Tephritidae) (Bactrocera cucurbitae, Dacus demmerezi, Dacus ciliatus), principaux ravageurs des cultures, apparaissent comme une menace pour la production de chouchou (Sechium edule) à La Réunion. Les méthodes de lutte classiques contre ces mouches reposent sur l'utilisation intensive d'insecticides chimiques mais ceux-ci s'avèrent être inefficaces et engendre des problèmes environnementaux et sanitaires importants. Il est maintenant nécessaire de développer d'autres pratiques et de passer à une démarche de prévention des infestations de mouches, basée sur un fonctionnement plus écologique et durable des agrosystèmes. Des lacunes persistent cependant sur la connaissance des relations entre les Mouches des Légumes et la culture de chouchou. Notre étude est basée sur des observations en champ de chouchou et sur des expériences au laboratoire. Elle montre principalement que les mouches passent leur journée au repos sous la treille, ce qui diffère des observations réalisées dans les autres cultures de Cucurbitacées. L'infestation des cultures est régie par différents facteurs abiotiques et biotiques mais ce sont les pratiques culturales qui apparaissent comme les plus prépondérantes. En effet, deux parcelles, proches comme éloignées, présentent des infestations très distinctes lorsque les agriculteurs ont des pratiques différentes. Par ailleurs, le chouchou présente une certaine résistance face aux ravageurs puisque seule D. ciliatus parvient à mieux s'y développer. De plus, face aux faibles niveaux d'infestation des parcelles étudiées en général et compte tenu du développement difficile des mouches dans le fruit, il s'avère que les Mouches des Légumes ne sont pas les seules responsables des dommages et pertes de production en culture de chouchou. Enfin, lors de cette étude, des pontes de Ceratitis rosa, une espèce inféodée aux cultures fruitières, ont été observées au champ et son développement larvaire dans le chouchou a été confirmé au laboratoire. Les différents résultats demandent à être confirmés aussi bien au champ qu'au laboratoire. Sur le plan appliqué, ils permettent de donner des lignes directrices à la gestion des populations de Mouches des Légumes dans les agroécosystèmes à base de chouchou ; l'accent doit être mis sur les pratiques prophylactiques et agroécologiques alors que l'utilisation des bordures comme plantes pièges se révèle moins pertinente que pour les autres Cucurbitacées de plein champ. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Sechium edule, Tephritidae, Dacus, Bactrocera cucurbitae, Ceratitis, Agroécosystème

Mots-clés géographiques Agrovoc : Réunion

Mots-clés complémentaires : Ceratitis rosa, Dacus demmerezi

Classification Agris : H10 - Pests of plants

Auteurs et affiliations

  • François Thomas, Université de la Réunion (REU)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/553568/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-09-30 ]